Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2015 3 29 /04 /avril /2015 14:30

Voici un nouvel exemple de discours d'hommage que j'ai écrit il y a quelques années déjà pour l'enterrement de ma grand-mère. A la différence du précédent discours dédié à mon grand-père, il s'agit d'un discours que je n'ai pas pu prononcer personnellement, n'étant pas présent au moment des événements. Il s'agit donc d'un discours qui a été lu en mon absence.

 

Nos conseils restent les mêmes que pour notre article précédent sur le sujet : écrire un discours d'hommage pour l'enterrement de son grand-père.

 

 

A la différence du premier, j'ai choisi cette fois-ci non pas de parler du passé, ou pas seulement, mais de parler aussi et surtout de l'avenir. J'y parle aussi de mon absence, regrettée, bien entendue.

 

 

Voici donc un texte assez différent qui pourra peut-être lui aussi vous aider ou vous inspirer.

 

le discours

 

Pour Mamy,
Tu en avais parlé depuis longtemps, et aujourd’hui nous y sommes. Tu voulais nous y préparer car tu savais bien que ce serait difficile. Aujourd'hui, et par lâcheté certainement, je ne suis pas si mécontent d’être aussi loin pour ne pas avoir à affronter cette réalité insupportable. On n’est jamais prêt pour ça. Pour moi, tu es vivante, et tu le resteras toujours au fond du cœur. Tous ces instants précieux passés avec toi et Papy ne seront pas que des souvenirs, ce sont des instants éternels où je pourrai à jamais me replonger pour retrouver la sérénité que l’on ressentait en ta présence. Je suis sûr qu’aujourd’hui encore, tu continues à communiquer ce sentiment autour de toi.

Aujourd’hui tu rejoins Papy, tu as attendu le dernier jour de l’année de son départ pour le rejoindre. Mais tu sais, il était là avec toi. En venant te voir cet été, je n’avais pas le sentiment encore qu’il était parti déjà. Je m’attendais à le voir surgir derrière une porte à n’importe quel moment. Etait-ce moi qui ne pouvais l’admettre, ou t’attendait-il vraiment ?

C’est plus facile d’être loin aujourd’hui pour moi, je peux imaginer comme dans ces films vous voir main dans la main franchir cette lumière blanche où vous atteindrez la paix éternelle, et où, malgré tout, vous serez avec nous pour toujours.

Aujourd’hui tu t’en vas. Tu aurais dit que c’est dans l’ordre des choses je crois, même si on ne peut pas l’accepter. Tu nous laisses des souvenirs merveilleux d’enfance, d’adolescence et même de jeune adulte que je suis encore aujourd’hui, même à mon âge. Ce sont des souvenirs qui nous construisent, qui font ce que nous sommes et nous aident à notre tour à préparer l’avenir. Aujourd’hui, il nous faut grandir encore un peu.

Nous avons une famille merveilleuse, vous en étiez le noyau. La famille s’agrandit et ce sera à nous de prendre le relais. Tous vos arrière-petits enfants ne vous auront pas rencontrés, mais vous pourrez les voir de là où vous êtes quand ils arriveront. Vous nous laissez la lourde tâche de continuer sans vous, mais nous ferons de notre mieux pour vous rendre fiers de nous.

C’est sur des paroles d’avenir que je veux finir, car c’est là que tu regardais, Mamy. Je vais me marier cette année, ce sera très simple on t’avait dit déjà. Nous aurons des enfants et nous leur parlerons de vous. Nous essaierons à notre tour de leur transmettre le bonheur que vous nous avez donné.

Au revoir Mamy,
Au revoir Papy, tu es là aussi aujourd’hui je sais.

Le vignoble de Balbronn et de ses environs

Partager cet article

commentaires

Guigui 25/10/2016 04:28

Merveilleux texte