Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 16:27


Voici une activité qui n'est pas simple du tout à réaliser. J'ai personnellement pu constater de moi-même la difficulté qu'il peut y avoir à lancer un jeu de rôle où les apprenants doivent se faire des reproches.

Dans ce type d'activité, l'enseignant s'attend à ce que les apprenants se disent les choses clairement et en face comme cela se passerait en France. Et oui, nous les français, nous aimons que les choses soient claires. Seulement, pour des publics asiatiques, fortement empreints de confucianisme, ça ne se passe pas toujours comme ça... On n'aime pas dire les choses en face, on les suggère, on conseille, et finalement, on évite habilement le conflit.

Vous qui attendiez une belle engueulade (simulée évidemment), vous restez sur votre faim. Que deviennent ces belles expressions que vous leur aviez enseignées pendant toutes ces heures? Ces mots subtils que vous étiez si fier de leur enseigner? Rien, ils ne servent à rien, car vos apprenants n'auront jamais le courage de les crier sur leur voisin. Tout au plus essaieront-ils d'en utiliser les formules les plus détournées et les plus atténuées pour faire avancer un peu l'histoire et le cours.

Et pour finir, le problème réglé, ils iront fêter leur réconciliation autour d'un verre.

Nous sommes des barbares...





 Mais bon, si malgré tout vous voulez tenter l'expérience voici quelques scénarios possibles tout droit issus de mon cerveau torturé et sadique :


idées de jeux de rôle autour du reproche :

- Deux amis : L’un des deux a volé de l’argent dans le portefeuille de l’autre


- A une conférence de presse, un politicien de l’opposition : A propos d’une affaire de détournement d’argent et d’abus de biens sociaux d’un membre du gouvernement.


 - Un élève a triché à un examen. Un professeur l’a vu et lui fait des reproches


- Une femme à son mari : Le mari a perdu beaucoup d’argent en jouant au poker


- Au cinéma : la personne assise à côté fait beaucoup de bruit


- un professeur à un élève : Un élève a oublié de faire ses devoirs


- Un grand frère/sœur à un petit frère/sœur : Le petit frère/sœur vient de casser un vase très cher


- deux voisins : Le jardin est mis en désordre par le chien du voisin


- Un patron à son employé : l'employé est arrivé en retard au travail

- etc.


 Pour la mise en place, il est possible d'écrire ces différents sujets sur un bout de papier. Les apprenants tirent alors au sort et doivent jouer la scène.

 Voici également quelques éléments qui pourront servir pour la construction des reproches : critiquer et avoir des critiques, ou encore Je doute que / je pense que , Etre convaincu (cliquer sur les liens)

 


 Lire aussi :
Ne parlez pas de malheur!
Pourquoi ne pas demander à ses élèves si le cours leur a plu
Activités pour formuler des hypothèses



Retour au sommaire

Partager cet article

commentaires

Anne 10/12/2010 17:20



un peu d'orthographe
Hum... vous aimez qu'on vous dise les choses enface, alors, voilà ... hum, c'est au sujet de l'orthographe...
On dit "empreint de confucianisme" (ce n'est pas un emprunt à la banque) et "subtil" au masculin, donc "des mots subtils".
Merci pour votre blog.
A bientôt



Laoshi 10/12/2010 18:14



hahaha voilà un commentaire très à propos


N’hésitez pas à laisser vos commentaires directement sur le blog.


Merci d’avoir noté ces fautes… erreurs pardon. L’occasion est trop bonne pour moi de rappeler qu’il faut dédramatiser les
erreurs.


Alors bien sûr, sous prétexte de ne pas traumatiser nos apprenants, il ne faut pas non plus tomber dans l’extrême inverse et tout
accepter (quel métier difficile nous avons). Ce type d’erreur est totalement inadmissible dans un site comme celui-ci, et je vais immédiatement les corriger. Néanmoins, je pense qu’il est de mon
devoir de montrer la bonne réaction à avoir, surtout vu le sujet de cet article…


Oui, ce site comporte des fautes d’orthographe, tout le monde fait des erreurs. Pour un apprenant, c’est en faisant des erreurs que
l’on apprend, il ne faut donc pas en avoir honte. (C’est un peu plus embêtant dans mon cas, mais si cela me fournit l’occasion de développer ce sujet, c’est autant de gagné. Je suis pourtant bien
obligé d’admettre que je n’avais pas fait exprès.)


Je vous invite ainsi à ne pas hésiter à me signaler toutes les erreurs de ce blog. Ce n’est pas que j’en sois fier, mais je sais
qu’une fois que toutes les erreurs auront été identifiées, ce site sera bien meilleur !



rodolphe 25/02/2009 12:25

Bonjour, je viens de découvrir votre blog, il a l'air super intéressant, je viendrais l'explorer régulièrement pour y piocher des idées.