Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2009 1 02 /03 /mars /2009 13:06


Le meilleur moment de la journée de travail d’un Français, c’est généralement la pause – la débauche n’étant plus un moment de travail. Dans ce moment-là sont présents à la fois le sentiment de faire quelque chose, d’être utile à la société et à sa famille, mais également un petit sentiment de fatigue, pas désagréable au moment où il n’y a plus d’effort à faire.

 

Mais la pause est en même temps un moment terrible où il n’y a plus rien à faire, plus rien pour s’occuper et se donner une contenance. En effet, cette question terrible envahit alors le Français en pause : que faire pendant ma pause ? – entendu : que faire qui ne soit pas fatigant –

 

Car en effet, quel est le triste sort de l’individu qui ne peut pas occuper son temps de pause ? Il va rester à son bureau, assis à sa chaise, à discuter éventuellement avec son voisin s’il en a un, mais de quoi discuter au travail, sinon du travail ? A ne rien faire en pause, on finit par retravailler et à avoir le sentiment de ne pas avoir fait de pause. Il est donc essentiel pour le Français d’occuper son temps de pause.

 

La cigarette est ainsi une tentation constante pour l’individu en pause : c’est le prétexte qui va le faire sortir de son bureau. Ce sera son activité de pause. Ceux qui ne fument pas restent au travail, ceux qui fument sortent prendre l’air. Depuis que la cigarette est interdite dans le bureau, elle devient encore plus le symbole de la pause. Quoique finalement, l’individu qui fumait avant dans son bureau faisait une activité de détente pendant son travail.

Mais bon, tout cela change, et maintenant, la cigarette est un outil de détente couteux, et destructeur pour la santé. Viendra un jour où l’on se rendra compte que ce n’est pas le meilleur outil de détente, d’autant plus qu’il oblige à sortir dehors, dans le froid parfois.

 

Et puis, il existe un prétexte pour faire une pause, nettement plus agréable et moins destructeur : le café. Et oui, dans la plupart des entreprises existe le distributeur à café. Situé à l’intérieur de l’entreprise, il bénéficie d’un lieu spécial, convivial, qui a le double intérêt d’être chauffé et éloigné de son propre bureau. Boire un café est une activité, pas franchement fatigante, et même qui a la vertu de réveiller les plus endormis. On sait même maintenant, mais cela concerne moins les employés de bureau, qu’il pousse au suicide les cellules cancéreuses de la peau. Boire un café, c’est le prétexte à la pause du Français. Et tout porte à croire qu’il le restera encore longtemps.

 





 

null



 Lire aussi :

petit-déjeuner (thé ou café?)
Le sandwich
La douche
Le fond du verre

 

 


Retour au sommaire

Partager cet article

commentaires