Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 11:08

Les verbes "savoir" et "connaître" ont un sens proche mais une utilisation différente. Ils sont souvent confondus par les apprenants étrangers.

 

 

  "savoir" s’utilise avec un verbe ou une proposition subordonnée :

Savoir + verbe infinitif

Savoir + proposition subordonnée

 

exemple : Je sais nager.

                  Je sais qu’il va venir.

 

Notons que ces structures autorisent la construction avec un pronom :

exemple : Je le sais. ("le" peut remplacer un verbe ou une proposition)

 

On NE peut PAS utiliser "savoir" avec un nom :

exemple : Je sais le violon*. Cette phrase est incorrecte. On dira plutôt : Je sais jouer du violon.

 

=> exception:

L'usage introduit pourtant parfois la possibilité d'utliser "savoir" avec certains noms: "une poésie"/"un poème", "une table de multiplication", "une leçon", etc. Ce sont toujours des choses qui peuvent être apprises par coeur. Notez que "connaître" peut toujours être utilisé dans ces cas et que par commodité, vous pouvez retenir qu'il faut utiliser "connaître" avec les noms.

Exemple: je sais mon poème.

 

=> deuxième exception: utilisation de l'attribut du COD

Un nom peut être placé après "savoir" à condition qu'il y ait un attribut du COD. Cette structure s'apparente avec la construction "savoir" + "que" + utilisation du verbe "être".

"Savoir" peut être utilisé avant une proposition introduite par "que".

Exemple: je sais que cet homme est intelligent. (ici, "intelligent" est attribut du sujet "homme")

Cette structure peut être abrégée = je sais cet homme intelligent.

Dans cette phrase, "intelligent" n'est pas un adjectif épithète du nom "homme", mais un attribut du COD "homme". En effet, le sens est le même que celui de la première phrase avec "que". Il faut ainsi considérer que "homme" et "intelligent" ne forment pas un seul groupe de mots, mais deux : "homme"/ "intelligent" (comme s'il était séparé par le verbe "être"). Rappelez-vous en effet qu'on ne peut pas placer un nom (comme "homme") après le verbe "savoir". "Savoir" suivi de "nom" + "adjectif" correspond à une structure savoir + COD + attribut du COD équivalent à une proposition subordonnée conjonctive introduite par "que" et avec le verbe "être" (comme dans notre exemple).

Le sens de "je sais cet homme intelligent" = "je sais que cet homme est intelligent".

Ceci est donc différent de la phrase "je connais cet homme intelligent" où "cet homme intelligent" forme un groupe nominal où "intelligent" est épithète de "homme". Autrement dit, cela signifie simplement: "je connais cet homme qui est intelligent".

En résumé, lorsque "savoir" est suivi d'un nom et d'un adjectif, en principe, il s'agit d'une construction avec un attribut du COD, alors qu'avec connaître, il s'agira d'un nom et de son épithète.

 

Remarquons finalement, au sujet de la notion d'attribut du COD qu'elle est fréquente avec un autre verbe comme "trouver":

Exemple: je trouve cette personne intéressante.

"je trouve" a ici le sens de "je pense que", "cette personne" est la personne que l'on va juger, et finalement "intéressante" est la qualification apportés sur cette personne avec le verbe "trouver".

"trouver" possède cependant une ambigûité, car il peut être utilisé avec le sens de "obtenir après une recherche".

Exemple: je trouve mes clés bleues et on y va.

Ici, le contexte montre clairemrnt qu'il ne s'agit pas qualifier "ses clés" de "bleues", mais bien de les obtenir (des clés qui sont bleues). Ici, "bleues" est épithète de "clés", mais seul le contexte permet de le déterminer.

 

 

 

 

 "connaître" s’utilise avec des noms :

Connaître + nom

 exemple : je connais cette personne.

 

Cette structure permet également la construction avec un pronom :

exemple : je la connais.

 

On NE peut PAS utiliser "connaître“ avec un verbe ou une proposition :

exemple : Je connais qu’il va venir*. Je connais nager*. Ces deux phrases sont incorrectes. On utilisera le verbe "savoir".

 

 

Notez finalement que la différence de sens entre ces deux verbes tient dans le fait que l’on considère que l’on "sait" ce que l’on a appris, alors que l’on "connaît" par expérience.
 

 

=> connaître peut aussi être utilisé dans l'expression "s"y connaître". Elle signifie alors: "être expert". Il s'agit d'une expression figée où le pronom "y" ne renvoie à rien. "Connaître" ne peut absolument pas être remplacé par "savoir" dans cette expression.

exemples: je m'y connais. Je n'y connais rien.

 

On peut préciser le domaine d'expertise avec l'ajout d'un complément introduit par "en". "en" introduira donc la thématique en laquelle la personne est experte (on est expert en quelque chose)

exemple: je m'y connais en informatique.

 

4777202432_2589b0c354.jpg 

 

  Lire aussi :

Pas question / pas DE question

Censé ou sensé ?

s'est/c'est, ses/ces ou sais/sait

voir/voire

Je doute que / je pense que

De jour en jour, jour après jour, au jour le jour

donner / avoir / faire... envie

Les fonctions de l'adjectif : épithète, attribut...

La place de l'adjectif

la structure "un + nom + de + adjectif"


Retour au sommaire

Partager cet article

commentaires

support guides 27/11/2014 12:31

This is indeed a very informative article about the FLE and French. I have been reading many tutorials of French language and I wanted to learn the grammar part from a very reliable source. I am very much impressed with this content on verbs.

pascal 08/04/2011 18:08



on peut utiliser "savoir" avec un nom: je sais ma leçon par coeur et on peut aussi dire je connais ma leçon, mais le sens est différent.



Laoshi 08/04/2011 18:25



Bonjour,


Je vous remercie de votre remarque. Vous avez absolument raison, l'expression "je sais ma leçon" est très fréquente.


Notez que ce sont effectivement des éléments qui ne peuvent être qu'appris : "une leçon" (à l'école), "une poése", etc. Il y aurait donc du sens à utiliser ce verbe plutôt que "connaître", qui
est plus standard avec les noms.


Je ne suis par contre pas sûr de saisir la nuance que vous évoquez entre "je sais ma leçon" et "je connais ma leçon". Dirait-on, selon vous, "je connais ma leçon" lorsque l'on aurait expérimenté
une mauvaise expérience en conséquence à un acte que l'on aurait fait (et on aurait reçu une leçon par expérience?).


Il me semble en fait que l'on peut dire également "je connais la poésie" pour une poésie que l'on a apprise, ou simplement que l'on a entendue.


Il y aurait ainsi quelque part un abus de langage.


Pour ne pas perturber nos apprenants, précisons donc simplement que cette structure : "je connais + nom" n'est possible qu'avec des noms dont le sens est quelque chose que l'on peut avoir appris
(on apprend pas une personne, mais on apprend une leçon) et que dans ce cas-là, on pourra utiliser aussi "connaître".


Merci encore pour votre remarque.