Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 14:31

Les Français sont des gens bruyants. Adeptes du cartésianisme, nous pourrions même aller jusqu’à dire qu’ils en croient en la devise : « j’entends du bruit donc je suis ». Va sans dire que pour entendre du bruit, il faut en faire, à en devenir sourds même parfois. Le phénomène est révélateur d’angoisses profondes : les Français ont peur d’être seuls, ils ont peur du silence, ils ont peut d’être seuls face à eux-mêmes.

 

Ainsi, les Français aiment écouter de la musique. Fort de préférence : baladeurs, mp3 et autres systèmes de sono fonctionnent 24h sur 24 dans leurs oreilles. Dans la voiture, dans le bus, sur le vélo, en marchant dans la rue, même en classe, à l’université ou au travail, où qu’ils aillent, le bruit les accompagne, leur donne du courage. Musiques piratées en tous genres (pas toujours heureusement...), le bruit, ce n’est pas par la conversation qu’on en fait le plus. Ainsi ils aiment se réunir, pour crier ensemble dans les oreilles des autres des « quoi ? » ou bien des « tu peux répéter s’il te plaît », couverts par des sons rythmés et répétitifs.

 

Je me souviens ainsi d’une histoire qui m’est arrivée alors que je faisais de l’auto-stop. Je monte dans la voiture et l’homme me demande : ça ne te dérange pas la musique ? Je lui réponds que non. Sans attendre une seconde de plus, le voilà qui appuie sur le bouton et retentit une explosion derrière moi. La musique venait de commencer, si fort qu'il m'était désormais impossible de manifester mon désaccord. Aucun klaxon, aucun cri, aucune explosion n'aurait pu passer à travers. L'Homme était fier de me montrer la puissance de sa sono qui m'a-t-il dit plus tard, prenait la totalité de son coffre.

 

Mais bon, la France est un pays cher, et bien souvent les Français préfèrent se réunir chez eux, dans de petits appartements où ils répètent inlassablement le même rituel, sans se soucier de la police qui de toute façon a laissé tomber depuis longtemps les problèmes de tapage nocturne. Bien entendu, la France est un pays où l’on dort mal : insomnies provoquées par le stress de son travail, de ses angoisses répétées, et du bruit des voisins.

 

Car en France, s’il y a une égalité, c’est celle des voisins face aux perturbateurs de la nuit. S’il y a du respect, c’est celui de laisser son voisin faire du bruit tranquillement, une variante du respect de la liberté de l’autre de faire ce qu’il veut.

 

Car celui qui ne fait pas de bruit est considéré comme un vieux dégénéré qui ne respecte pas la jeunesse. Et oui, les « jeunes » comme ils s’appellent eux-mêmes quel que soit leur âge n’ont absolument rien à faire des autres, ivres qu’ils sont de penser qu’ils ont tous les droits et qu’ils doivent absolument "profiter" de leur jeunesse. Et oui, que leur resterait-il comme distraction si on leur retirait toutes ces décibels ? Ils sont jeunes, ils sont libres, ils ne veulent pas de limite. Ne leur retirez pas leur droit de s’exprimer ! …

 

Mais fort heureusement, cela ne concerne que les pauvres dans de vieux appartements, mal ou moyennement insonorisés. Les riches, eux, sont loin de tous ces problèmes…

 

Bref, les Français aiment le bruit, enfin celui qu’ils font. On pourrait se demander au fond d’où vient ce besoin qu’ils ressentent à s’encombrer les oreilles. Prenez les pays asiatiques, si ces instruments y existent (ils en viennent d’ailleurs), il n’en reste pas moins qu’on les utilise plus modérément. Chez soi, il est rare que l’on invite des gens, et jamais la musique ne sera aussi forte. Il y a au fond, dans cette attitude des Français un aspect révélateur de leur mode de pensée, individualiste, et non respectueux des autres alors même qu’ils en appellent eux-mêmes au respect !

 

Oui, il y a là un trait bien caractéristique des Français. Faites ce que je dis ; pas ce que je fais. Respectez les autres, signifie pour eux : respectez-moi.

 

L’industrie du disque a encore de beaux jours devant elle, si elle sait lutter contre la piraterie. Car ce qui a remplacé la religion aujourd’hui, c’est le bruit assourdissant.




 Lire aussi :
Les Français et le voyage
Le romantisme des Français



Retour au sommaire

Partager cet article

commentaires