Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 14:22

On me dira que décidément, je parle beaucoup du pain. Mais il faut le dire, au risque de renforcer des stéréotypes, les Français aiment le pain. Et voilà bien un domaine où nous pouvons être fiers de nous : la France est le seul pays d’Europe où l’on consomme plus de sandwichs jambon-beurre que de hamburgers issus de tous les magasins de fastfood. Voilà une institution qui résiste à la mondialisation et à un de ses symboles les plus universels. Il faut dire que le sandwich représente beaucoup pour le Français. S’il est consommé à ce point c’est surtout qu’il est pratique, présent partout, facile à faire, etc. Il pourrait bien, cependant, devenir un véritable symbole de résistance.

 

Et oui, un morceau de baguette, un couteau pour le couper en deux, du beurre de chaque côté et une tranche de jambon du charcutier, et voilà, il est prêt. Rien à voir avec ces deux maigrichonnes tranches de pain fourrées de fromage, de beefsteak douteux et dégoulinant de graisse, si mauvais pour la santé.

 

Ceci dit, le sandwich n’est pas un repas. C’est plutôt une collation. On le prend généralement à la place d’un repas, lorsque l’on n’a pas le temps de manger mieux. Ce n’est évidement pas très bien, et les Français le savent bien. Car à l’horizon du sandwich, c’est une société de gens pressés, dévoués corps et âme à leur société qui se profile ! Et oui, le sandwich peut se prendre sur son lieu de travail. A la fois économique et pratique, il n’y a pas besoin de se déplacer, et encore moins de payer un restaurant. Mais les Français ne sont pas des Japonais, et ils ne sont pas encore prêts à dormir sur leur lieu de travail. Y manger à la rigueur. Mais de préférence à la cantine.

 

Enfin bref, les Français aiment leur sandwich, leur institution nationale.

 

Mais, me direz-vous… Comment se fait-il qu’une spécialité française porte un nom aux consonances britanniques ? Le phénomène n’est pas banal. Quoi que…

Figurez-vous qu’effectivement, le sandwich n’est pas une invention française, mais de nos proches voisins dans une île juste au-dessus : les Anglais ! N’en déplaise à certains. (Vous pourrez toujours défendre l’idée que son domestique qui l’aurait inventé serait d’origine française, il n’en resterait pas moins qu’il ne lui a pas donné son nom, et que cela ne s’est pas fait sur le territoire français, avec une baguette française).  Le nom du sandwich provient effectivement de John Montagu, comte de Sandwich !  

En revanche, l’homme est certainement à l’origine de son utilisation sur son lieu de travail (ce qui expliquerait bien des choses) puisqu’il l’appréciait pour ses vertus pratiques. L’homme l’emportait effectivement à son bureau et le consommait en travaillant pour gagner du temps ! (D’autres sources disent en fait, que cela lui permettait de ne pas s’interrompre de jouer… )

 

Ce mystère éclairci, nous comprenons mieux les origines de ce plat mystérieux et si commun : le sandwich français !

 

 

 

Nous finirons tout de même par ces mots, même si nous ne faisions la publicité de rien du tout :

 

« Pour votre santé, bougez plus ! ».

 

Et mangez au moins 5 fruits et légumes frais par jour !


 Lire aussi :
La huche à pain
petit-déjeuner (thé ou café?)
Pause café
Le sens du pain
Le beurre



Retour au sommaire

Partager cet article

commentaires