Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 09:57

Voilà un bien curieux nom pour une réunion. Mais l’histoire de cette expression ne remonte pas à bien loin dans nos mémoires.

Tout commence en 1945 aux Etats-Unis avec Earl Tupper qui fonde sa société Tupperware. En 1961 la société arrive en France. Porté par la mode du plastique, cette nouvelle matière, alors très populaire, est utilisée pour tout. Pratique et solide, le plastique montre de véritables qualités. Et comme cela se passe toujours avec ces grandes trouvailles, on l’utilise partout, on imagine de nouvelles utilisations et on l’utilise plus que de raison.

Pour ce qui concerne nos fameux ustensiles, les Tupperwares sont pour l’essentiel des ustensiles de cuisine, des boites hermétiques utilisées pour la conservation des aliments. Ingénieux et pratiques, ces produits s’adressent alors aux ménagères, soumises qu’elles étaient encore à toutes les tâches de la maison.

 

Alors non, je vous vois venir, la réunion Tupperware n’est pas une réunion dans une boîte en plastique, hermétiquement fermée. Ce ne serait de toute façon pas assez grand pour y mettre deux personnes, attendu que pour une réunion, c’est mieux de ne pas être seul, et puis se poseraient tous les problèmes de sécurité. En effet, comme tout le monde le sait, et c’est ce qui fait aussi son intérêt au niveau de la conservation des aliments, l’air ne passe pas à travers le plastique. Ses occupants risqueraient bien de mourir asphyxiés. Et ne testez pas tout seul, c’est pareil pour une personne seule (et de toute façon, je vous le répète, vous n’y tiendrez pas).

 

Ce n’est  pas non plus une collection de boites en plastique. Qu’il y ait des fans de cet ustensile de cuisine est plus que probable, pour autant, ce n’est pas pour cela que nous allons appeler l’accumulation de ces boites une "réunion". Je vous vois bien imaginer ces boites préparer la révolution du plastique, et bien non, ce n’est pas ça non plus. Notez que dans ce cas-là, nous n’appellerions pas cela une "réunion Tupperware", mais une "réunion de Tupperwares".

 

Alors non, en fait, la réunion Tupperware provient d’une astuce commerciale tout aussi habile que l’invention du dit objet. En effet, les commerciaux ont eu l’idée de réunir les femmes d’un même quartier pour discuter du produit, pour en vanter les qualités et passer leurs commandes. D’une idée qui devait leur gagner du temps ( ?), il en est resté le bon coup commercial. Car en effet, imaginez toutes les voisines du mêmes quartier se réunir autour d’un café (ou thé) pour parler d’un produit commercial, évidemment, elles ne devaient pas en parler bien longtemps. Imaginez toutes ces voisines réunies ainsi, ça devait papoter, papoter, papoter… pendant des heures. Les réunions Tupperware étaient un prétexte pour se réunir entre voisine et discuter des derniers commérages du quartier.

 

Rendre la réunion agréable était évidemment un aspect essentiel de ce coup commercial. Cela a été réussi au point d’en créer une nouvelle expression en français, le rêve de tout publicitaire. Les réunions Tupperware sont restées des exemples de réunions où l’on discute interminablement de tout et de rien, des ragots, du temps, et encore des ragots, comme ces ménagères qui se réunissaient entre voisines il n’y a pas si longtemps.



 Lire aussi :
Pause café
La huche à pain
petit-déjeuner (thé ou café?)


Retour au sommaire

Partager cet article

commentaires