Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 16:35

Le concours ACCES prépare à l'entrée dans des écoles de commerce : l'ESSCA, l'IESEG ou l'ESDES.

Il est composé de 3 épreuves : Français, Mathématiques et Anglais. Nous nous intéresserons à la formation en français. L'épreuve de français est composée de deux parties distinctes, qui ont d'ailleurs généralement lieu des jours différents : l'épreuve de maîtrise du français et la synthèse.

 L'épreuve de synthèse

Redoutée par les postulants, cette épreuve est effectivement particulièrement difficile. D'une durée de trois heures, il s'agit de faire la synthèse de documents, entre 10 et 15, le ou les derniers étant des images. La synthèse doit contenir 350 mots, avec une marge de 10%, soit de 315 à 385 mots. Il ne s'agit pas d'un résumé, le candidat n'a pas l'obligation de reprendre toutes les idées des textes, seulement de fournir un rapport organisé redonnant la problématique générale et les grandes idées que l'on trouve dans tous les documents. Il ne s'agit pas non plus d'un commentaire, le candidat ne doit pas exprimer d'opinion personnel, seulement reprendre les idées des textes.
Il est nécessaire de préparer cette épreuve et d'apprendre à gérer son temps pour la réussir.

 L'épreuve de maîtrise du français
Souvent mise au second plan par les candidats (obnubilés par leur peur de  la synthèse et moins effrayés par son coefficient plus faible) cette épreuve n'en est pas moins redoutablement difficile. Elle dure deux heures et se compose de trois épreuves différentes : deux épreuves à partir de textes (1 à chaque fois) pour la première et la dernière, et une épreuve à base de questions sur le français et toutes ses plus grandes difficultés.

En ce qui concerne les épreuves sur les textes, il s'agit de longs documents qu'il faut lire, comprendre, et dont il faut mémoriser les informations. Après 30 minutes de lecture, vous devrez répondre à des séries de 10 questions en 10 minutes par série, plus ou moins difficiles, sans avoir accès aux textes en question. Les textes sont soit des textes avec de nombreux chiffres, soit des textes utilisant des concepts difficiles et abstraits. Là encore, il s'agit d'avoir une lecture efficace et une bonne mémoire.

L'épreuve concernant des questions sur la langue est touche des domaines extrêmement variés : sur 60 questions, vous en trouverez sur le vocabulaire, la grammaire, l'orthographe... toutes les subtilités de la langue sont passées en revue. Cette épreuve demande une préparation de longue date, car il vous faudra assimiler des quantités impressionnantes d'informations. Ce travail pourra également être intéressant pour votre culture générale, ou tout simplement pour votre maîtrise de la langue écrite. Nous vous conseillons d'ailleurs de consulter notre rubrique Construction de la langue qui vous apportera déjà des notions indispensables pour cette épreuve.

Toutes les questions de cette épreuve (80 au total : 10 par texte, plus 60 sur le français) sont constituées de 4 réponses auxquelles vous devez dire à chaque fois si elles sont vraies ou fausses. Cela vous fait donc en réalité 320 questions. Il ne s'agit en aucun cas d'un QCM. Et pour corser le tout, une mauvaise réponse vous apportera un point négatif. Ne répondez donc que si vous êtes sûrs, ou que vous pensez pouvoir deviner la réponse!

Bon courage!



 Lire :
l'épreuve de synthèse de documents
Construction de la langue 
 


Retour au sommaire

Partager cet article

commentaires