Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 10:28

Les pronoms relatifs sont avant tout des pronoms, c'est-à-dire des mots qui en remplacent d’autres. Si le plus généralement les pronoms ont pour but de ne pas répéter un mot déjà évoqué, le pronom relatif a un but différent.

 

 Le pronom relatif existe en français avant tout pour répondre à une exigence de la langue française : le principe que chaque mot ne peut avoir qu’une et une seule fonction grammaticale ! En effet, le pronom relatif remplace un mot et sa forme change selon sa fonction.

 

Prenons un exemple : Je mange une pomme que j’ai prise sur la table.

Le pronom relatif est ici : « que ». Son antécédent, le mot qu’il remplace, est « une pomme ».

Si nous analysons les fonctions des différents mots, nous constatons d’abord que "pomme" est COD de "mange". Ensuite, si nous nous demandons : « j’ai pris sur la table "quoi" ? » nous répondons qu’il s’agit d’une pomme. Cependant, "une pomme" est le COD de "mange", il ne peut donc pas être le COD de "ai prise". C’est ici qu’intervient le pronom relatif. Il prend la place du groupe nominal "une pomme" dans la proposition subordonnée relative : "que j’ai prise sur la table". Il remplit ainsi, à sa place, la fonction de COD du verbe "ai prise".

 

Si nous séparons les deux propositions précédentes, nous obtenons en effet les phrases indépendantes :

Je mange une pomme. J’ai pris cette pomme sur la table. (Je l’ai prise sur la table : le pronom "l’" remplacerait ici "une pomme" dans le simple souci de ne pas répéter le mot).

 

 

 

 Quels mots peuvent être des pronoms relatifs ?

Les pronoms relatifs les plus fréquents sont :

qui

que

dont

lequel (et ses dérivés)

auquel

duquel

 

On peut trouver occasionnellement :

quiconque

quoi

 

 

 

 

    

 

 Utilisation des pronoms relatifs

 

qui : il a toujours une fonction de sujet.

exemple : Connais-tu la personne qui lui a dit bonjour ?

 

que : il a généralement une fonction de COD

exemple : Le livre que j’ai lu hier m’a passionné.

 

dont : il remplace un groupe introduit par "de". Il a ainsi les fonctions possibles de COI, complément du nom, complément d’adjectif.

exemple : Le site web dont je vous ai parlé est vraiment bien fait. (on dit : parler de quelque chose)

(pour la différence avec "duquel" (et ses dérivés), voir plus bas)

 

 : il a généralement une fonction de complément circonstanciel de lieu ou de temps.

exemples : La ville nous habitons n’est pas indiquée dans les guides touristiques.

Nous nous sommes rencontrés à l’époque j’étudiais à l’université.

 

 

 Attention !

Il n’est pas possible de trouver deux pronoms pour le même mot et la même fonction dans une même phrase !

Ainsi, il n’est pas possible de dire :

Je mange une pomme que je l’ai prise sur la table.* (ici, "que" et "l’" remplacent tous les deux "une pomme", cette répétition n’est pas autorisée en français).

 

Il existe un exemple célèbre de construction grammaticale  incorrecte avec cette erreur :

« c’est  toi que je t’aime » (les Inconnus). "que" et "t’" remplacent ici tous les deux "toi". Cette construction n’est pas correcte. Les Inconnus sont un groupe célèbre de comiques français qui caricaturent un peu tout. Cette phrase a pour but de se moquer de chansons françaises et de leur parole parfois un peu trop faciles, voire grammaticalement incorrectes.  Cette chanson/caricature est d’ailleurs elle-même devenue un tube.

 

 Notons également que la construction emphatique « c’est … que », dont nous parlons dans un autre article, utilise les pronoms relatifs pour mettre en valeur l’élément ainsi séparé du reste de la phrase. En effet, un élément est isolé de la phrase et introduit par "c’est" puis est remplacé par le pronom relatif correspondant à sa fonction. C’est la construction qu’utilisent les Inconnus dans l’exemple précédent. Rappelons que cette construction alourdit le style de la phrase.

 


 


    

 

les pronoms relatifs complexes

 

le pronom relatif "lequel" s'accorde avec son antécédent.

 

masculin singulier: lequel

féminin singulier : laquelle

masculin pluriel: lesquels

fémini pluriel: lesquelles

 

ce pronom relatif peut être précédé d'une préposition. Si la préposition est "à" ou "de", il suit la règle de transformation de "le" précédé des ces prépositions:

 

à + lequel

masculin singulier: auquel

féminin singulier : à laquelle

masculin pluriel: auxquels

fémini pluriel: auxquelles

 

de + lequel

masculin singulier: duquel

féminin singulier : de laquelle

masculin pluriel: desquels

fémini pluriel: desquelles

 

 

Utilisation

ces formes sont utilisées lorsque le pronom relatif remplace un mot précédé d'une préposition (avec, grâce à, par, pour...). La préposition est alors conservée avec le pronom relatif et l'on utilise "lequel" et ses dérivés.

exemples: C'est l'exemple gâce auquel j'ai tout compris. (j'ai tout compris grâce à cet exemple)

je connais des personnes avec lesquelles on ne s'ennuie vraiment jamais. (on ne s'ennuie vraiment jamais avec ces personnes).

 

 

Remarque

Lorsque le pronom relatif désigne une personne, "lequel" (et ses dérivés) peut être remplacé par "qui" (qui n'est alors pas sujet).

 

 

 

le pronom relatif "dont"

 

Comme nous l'avons dit, "dont" est le pronom relatif qui remplace les COI, complément du nom et complément de l'adjectif dans une proposition subordonnée relative. Dans tous ces cas, le nom qu'il remplace est précédé de la préposition "de".

 

Exemples: C'est la personne dont je t'ai parlé. (COI: j'ai parlé de cette personne)

J'ai rendez-vous avec la personne dont je connais le fils. (complément du nom: le fils de cette personne).

C'est toi dont il est fier. (complément de l'adjectif: il est fier de toi).

 

 

La question qui est parfois posée par les apprenants: pourquoi parfois utilise-t-on "dont" et parfois "duquel" (ou ses dérivés)?

Réponse: "duquel" et ses dérivés est utilisé à la place de "dont" dans les cas où le complément du nom que doit remplacer le pronom relatif est complément d'un nom lui-même précédé d'une préposition. Autrement dit, "dont" est utilisé comme pronom relatif pour remplacer un complément du nom, uniquement si ce nom est complément d'un nom sujet ou COD (dans ces deux cas, le nom principal n'est pas précédé d'une préposition).

Exemple (où on ne peut pas utiliser "dont"):

Cet artiste à l'exposition duquel j'ai envie d'aller est très populaire.  (La phrase complète de la subordonnée est: j'ai envie d'aller à l'exposition de cet artiste. Le mot que remplace le pronom relatif est complément du nom "l'exposition", précédé de la préposition "à"; on ne peut pas utiliser "dont").

 

 

Autre remarque

l'adjectif possessif (mon, ton, son, ma, ta sa, votre...) donne l'appartenance d'un élément à un autre. Il peut ainsi être remplacé par la structure "de quelqu'un".

exemple le livre de Pierre = son livre.

plus largement, "mon livre"= "le livre de moi" (mais ça ne se dit pas).

Autrement dit, il est possible de le remplacer par un pronom relatif (si on trouve deux phrases qui parlent du possesseur).

Exemple: C'est un livre célèbre. J'ai oublié son titre. (le titre du livre)

C'est un livre célèbre dont j'ai oublié le titre.

On peut ainsi utiliser "dont" pour marquer un possesseur, en contrepartie on ne peut pas garder l'adjectif possessif dans une phrase où il y a le pronom relatif "dont" (qui donne déjà l'information du possesseur. Ainsi, on ne peut pas dire: C'est un livre célèbre dont j'ai oublié son titre*. (ce n'est pas correct, cela revient à dire: j'ai oublié le titre du livre du livre (deux fois)).

 

 

 

le pronom relatif "où" et les compléments de lieu

Autre question possible des apprenants:

Quand doit-on utiliser "où" ou quand doit-on utiliserle relatif "lequel" précédé d'une préposition?

Réponse:

Il est en effet possible d'introduire des compléments circonstanciels de lieu par le pronom relatif "lequel" (ou ses dérivés) précédé d'une préposition.

En fait, cela est possible dans les cas où vous souhaitez garder la nuance apportée par la préposition qui introduit le complément circonstanciel de lieu. "où" n'apporte pas de nuance, il indique seulement le lieu. Une préposition telle que: dans, sur, en-dessous de, au dessus de..." prermet d'indiquer une nuance supplémentaire.

Exemple:

C'est la maison où j'ai grandi.

C'est la maison dans laquelle j'ai grandi.

La différence n'est pas énorme, Les deux phrases sont équivalentes.

 

Exemple:

C'est l'armoire où j'ai mis la valise.

C'est l'armoire sous laquelle j'ai mis la valise.

Ici, il y a une différence. La préposition "sous" permet de dire exactement où la valise a été mise.

 

 

 

 

exercice

Exercice : A partir des deux phrases suivantes, écrivez une seule phrase contenant un pronom relatif. Deux réponses à chaque fois.
Exemple:
Cet enfant est l'ami de ma fille. J'ai téléphoné au père de l'enfant.
1. L’enfant au père duquel j’ai téléphoné est l’ami de ma fille.
2. J'ai téléphoné au père de l'enfant qui est l'ami de ma fille.


Nous nous trouvons au centre d'une île. L'île n'est pas habitée.
1. __________________________________________________________
2. __________________________________________________________


Paul a écrit une lettre à Maria. Il propose à Maria d'aller au cinéma.
1. __________________________________________________________
2. __________________________________________________________


Sébastien veut assister à l'exposition de Claudine. Il attend l'invitation de Claudine.
1. __________________________________________________________
2. __________________________________________________________


Mathieu connait un groupe de rock. Il a acheté son nouveau CD.
1. __________________________________________________________
2. __________________________________________________________

 

La valise que j'ai mise sur l'armoire

 

réponses à l'exercice

Nous nous trouvons au centre d'une île. L'île n'est pas habitée.
Nous nous trouvons au centre d’une île qui n’est pas habitée.
L’île au centre de laquelle nous nous trouvons n’est pas habitée.

 

 

Paul a écrit une lettre à Maria. Il propose à Maria d'aller au cinéma.
Paul a écrit une lettre à Maria à qui (/laquelle) il propose d’aller au cinéma.
Paul propose à Maria, à qui (/laquelle) il a écrit une lettre, d’aller au cinéma.

 


Sébastien veut assister à l'exposition de Claudine. Il attend l'invitation de Claudine.
Sébastien veut assister à l’exposition de Claudine, dont il attend l’invitation.
Sébastien attend l’invitation de Claudine à l’exposition de laquelle il veut assister.

 


Mathieu connait un groupe de rock. Il a acheté son nouveau CD.
Mathieu connait le groupe de rock dont il a acheté le nouveau CD.
Mathieu a acheté le nouveau CD d’un groupe de rock qu’il connait.

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires