Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2009 1 22 /06 /juin /2009 17:50

c’est /  s’est, ses / ces ou encore sait / sais



Ces mots ont la même prononciation, mais ils sont différents, et n'ont pas grand chose en commun. Nous rappelons ici leur utilisation, la façon de les distinguer et des exercices d'application.  


 "c’est" et "s’est" se prononcent de la même façon. Aussi, il est facile de se tromper lors de l’écriture. Si la prononciation est la même, le sens ne l’est pas. Ainsi, écrire l’un pour l’autre constitue une erreur grammaticale ; les deux éléments ne sont pas interchangeables, ils correspondent à des situations différentes.

 

Et pourtant, les deux formes contiennent le verbe "être" conjugué à la troisième personne du singulier du présent de l’indicatif. La différence s’effectue donc bien au niveau du "c’" ou du "s’" où le "e" est élidé dans les deux cas. Il s’agit donc en fait de "ce" et de "se".

 

Construction :

Ainsi, dans la formule "c’est" (ce + est), "ce" est le sujet de "est". Etant un sujet à la troisième personne du singulier, le verbe "être" prend la forme "est". Notons que "ce" peut avoir une valeur plurielle. Ainsi, le verbe "être" peut prendre la forme plurielle "sont", s'il est suivi d'un nom pluriel. (Lire notre article : "C'est ... que..." : figure emphatique , cliquer sur le lien)

Exemple : C'est le jour de visite.
 

Dans la formule "s’est" (se + est), "se" n’est pas le sujet de "est". "se" est un pronom réfléchi ou fait partie du verbe qu’il accompagne (exemple : "se souvenir"). Ainsi, il y aura toujours un autre sujet au verbe que "se" puisque "se" ne peut pas l’être. Cherchez le sujet du verbe, et si vous pensez que c’est le "se", c’est qu’il ne s’écrit pas "se" mais "ce".

Exemple :  Marie s'est souvenue du jour de l'anniversaire de Pierre. ("Marie" et le sujet de "s'est souvenu", il s'agit d'ailleurs de la conjugaison du verbe "se souvenir")


 

 "ses" et "ces" sont des déterminants. "ses" est un adjectif possessif et "ces" un adjectif démonstratif.

"ses", comme tout adjectif possessif ("son, sa, leur, leurs, etc.) exprime un rapport de possession. Le nom commun qui le suit appartient à l’individu auquel "ses" se réfère. Pour identifier cette forme, il est possible de remplacer "ses" par une forme au singulier ‘"son" ou "sa" (à condition de changer l’objet possédé par une personne au singulier), ou au pluriel "leurs" (à condition de changer le possesseur par des possesseurs au pluriel). On peut également retrouver le possesseur et le présenter explicitement : "ses affaires" = "les affaires de xxxx"

Exemple : les crayons de cette trousse appartiennent à Paul. Ce sont ses crayons (les crayons de Paul).

On peut dire : c’est son crayon, ce sont leurs crayons, ou encore les crayons de Paul.

 

"ces" est un adjectif démonstratif. Il sert donc à désigner un objet. Il est toujours suivi d’un nom commun (il peut y avoir un adjectif qui s’intercale devant, tout comme pour l’adjectif possessif). Il a le sens de : "celui-ci", "celle-là". Il est possible de rajouter "-ci" après le nom : "ces affaires-ci".

 Exemple : Ces colis devront partir demain. (ce sont ces colis-là, ceux que l’on montre. On ne sait pas à qui ils appartiennent, ce sont juste ceux qui sont désignés).

 

 



 Et finalement, il existe aussi des formes qui se prononcent de la même façon, mais qui n’ont également absolument rien à voir avec le verbe être ou des déterminants ; il s’agit des formes "sais" et "sait". Ces deux formes proviennent toutes les deux du verbe "savoir" au présent de l’indicatif, respectivement à la première ou deuxième (je/tu) et à la troisième personne (il/elle/on) du singulier :

 

Je sais

Tu sais

Il/Elle/On sait

Nous savons

Vous savez

Ils/Elles savent

 

Ainsi, le sens de ces mots est très différent des autres. Il faut bien l’identifier, repérer le sujet pour l’accord et il vous sera facile de l’orthographier correctement. Si vous n’êtes pas certains, vous pouvez également changer le sujet et le remplacer par "nous" par exemple. Ainsi, "sais" ou "sait" prendra la forme "savons" (nous savons). Vous saurez qu’il s’agit bien du verbe "savoir".

 

 




 

 Exercice : complétez avec "c’est", "s’est", "ses", "ces", "sais" ou "sait"

 

- ___________ quand qu’il vient nous voir ?

 

- Il ____________ fait mal au genou.

 

- Leur enfant a des difficultés sérieuses à l’école, il ne __________ toujours pas lire à 9 ans !

 

- Il faut leur montrer ce que tu ___________ faire.

 

- N’oublie pas que ___________ Jacques le président du groupe et que toi t n’es qu’un employé.

 

- Ce qui est important ___________ qu’il ne soit rien arrivé de grave.

 

- Est-ce que Pierre a apporté ____________ chaussures de marche ? Il en aura besoin demain !

 

- _____________ -il souvenu de ce que je lui avais dit ?

 

- Que va-t-on faire de ____________ cartons vides ?

 

- Tu ne ____________ rien, alors ne dis rien.

 

- Jean ____________ disputé avec sa femme. Il croit que ________ elle qui a perdu les clés.

 

- ___________ ce qu’il a dit. ___________ tout ce que je ____________.

 

- Il n’a pas trouvé _______________ lunettes, il ne _____________ pas qui les lui a prises.

 

- Il ne ______________ pas nager, mais il a plongé dans la piscine et _____________ presque noyé. ____________ le maître-nageur qui l’a sauvé.









 Réponses à l'exercice :
c’est, s’est, sait, sais, c’est, c’est, ses, S’est, ces, sais, s’est, c’est, c’est, c’est, sais, ses, sait, sait, s’est, C’est.


 Lire aussi :
"C'est ... que..." : figure emphatique

ça, c'est / c'est : quelle différence? (mise en valeur)
Savoir - Connaître
Reconnaître la nature d'un mot

leur ou leurs, comment accorder?





Retour au sommaire

Partager cet article

commentaires