24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 17:57

Rédiger la formule de politesse d'un lettre


La formule de politesse est un élément très formel de toute lettre, généralement à peine lue, mais cependant absolument obligatoire. Cela est une marque de respect pour votre destinataire, et si celui-ci ne la lit même pas, il saura pourtant remarquer si vous l’avez oubliée. Il est évident que dans un courrier officiel, pour une quelconque transaction commerciale, pour une recherche d’emploi ou quelque autre demande, il vous faudra la soigner.

 

Si vous écrivez au contraire à des gens dont vous vous sentez plus proche, ou qu’il y a moins besoin d’être très formel, vous devrez adopter des formules de politesse moins soutenues, mais tout aussi respectueuses.

 

Il n’y a finalement qu’avec vos amis et à vos proches que vous pourrez adopter des formules de politesse très simples et conviviales.

Il s’agit de ne pas confondre les genres.

 

 

 

 Les formules soutenues :

 

Ce sont les plus codées et les plus longues. Avant tout, il s’agit de faire une phrase complète, et grammaticalement correcte (même si elle peut paraître obscure). En effet, le français aime les phrases. Un simple mot, de par sa nature, n’a pas une dimension complète. On pourrait avoir l’impression que vous l’avez bâclée. Une phrase donne de l’emphase, de l’importance, souligne l’aspect essentiel de ce moment de la lettre.

 

Il existe quatre verbes que vous pouvez utiliser : "accepter", "agréer", "croire" et "recevoir". "agréer" est le plus utilisé, mais les autres sont bien aussi.

 

Ainsi, vous pouvez écrire des formules du type :

 

 

« Je vous prie d’agréer, Monsieur, mes salutations distinguées. »

 « Je vous prie d’agréer, Monsieur, mes respectueuses salutations. »

« Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée. »

« Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de ma plus haute considération. »

 

« Veuillez agréer, Monsieur, mes salutations distinguées. »

« Veuillez agréer, Monsieur, mes respectueuses salutations. »

« Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée. »

« Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de ma plus haute considération. »

 

 

«  Je vous prie de recevoir, Monsieur, mes salutations distinguées. »

« Je vous prie de recevoir, Monsieur, mes respectueuses salutations. »

 « Je vous prie de recevoir, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée. »

« Je vous prie de recevoir, Monsieur, l’expression de ma plus haute considération. »

 

« Veuillez recevoir, Monsieur, mes salutations distinguées. »

« Veuillez recevoir, Monsieur, mes respectueuses salutations. »

 « Veuillez recevoir, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée. »

« Veuillez recevoir, Monsieur, l’expression de ma plus haute considération. »

 

 

« Je vous prie de croire, Monsieur, en l’expression de ma considération distinguée. »

« Je vous prie de croire, Monsieur, en l’expression de ma plus haute considération. »

«  Je vous prie de croire, Monsieur, en l’expression de ma profonde gratitude. »

 

« Veuillez croire, Monsieur, en l’expression de ma considération distinguée. »

« Veuillez croire, Monsieur, en l’expression de ma plus haute considération. »

« Veuillez croire, Monsieur, en l’expression de ma profonde gratitude. »  

 

 

« Je vous prie d’accepter, Monsieur, l’expression de ma plus profonde gratitude. »

« Veuillez accepter, Monsieur l’expression de ma plus profonde gratitude. »

Etc.

 

L’idée de "gratitude" implique généralement qu’il y ait dans la lettre une demande, ou la formulation d’un remerciement.

 

Il est possible de remplacer les "je" par des "nous" (et d’accorder ensuite le reste).

 

Vous écrirez "Monsieur" ou "Madame" ou les deux selon la personne à qui vous vous adressez (ou même encore "Mademoiselle"). N’oubliez pas la majuscule, un signe important de politesse à son égard. (nous vous conseillons de vous documenter à ce sujet, car il est toujours mieux perçu de s’adresser directement à la personne et de savoir par avance de qui il s’agit).

Placez le "Monsieur", "Madame“, "Mademoiselle" entre des virgules.

Dans le doute sur le sexe de votre interlocuteur, n’hésitez pas à mettre les deux. L’on conseillait autrefois de ne mettre que "Monsieur", mais les droits de la femme avancent en France, et vous pourrez montrer ainsi votre soutien à ce fait, et à la parité, et ainsi votre ouverture d’esprit qui peut être perçu comme un bon point pour vous. Surtout si la personne est une femme. Et au pire, on aura l’impression que vous vous adressez aux responsables, au pluriel, qui sont souvent plusieurs dans une entreprise.

Notez que si toutefois vous écrivez à une personne morale, vous devrez utiliser malgré tout la version masculine, au singulier ou au pluriel ("Messieurs").

 

Si vous avez plusieurs lettres consécutives à écrire à la même personne, variez votre formule ! Cela montrera votre grande maîtrise de la langue, ou votre attention à vous renouveler.

 

 Ne pas parler de "sentiments" dans la formule. Cela a été répandu, et beaucoup de sociétés l’utilisent aujourd’hui pour écrire à leurs clients, leurs employés, etc. mais cela génère une ambigüité au niveau de votre rapport à cette personne (je pense notamment aux rapports hommes/femmes). Cette formule est donc de préférence à éviter pour les particuliers, .

 De même, ne pas parler d’"assurance" dans la formule, qui évoque une notion de hiérarchie (sauf si vous êtes le patron et que vous écrivez à des employés…)

  
 

 

 N’hésitez pas à nous poster vos formules de politesse préférées ! Il en existe de nombreuses variantes, n’hésitez pas à nous les faire partager ou à nous demander notre avis !

 

 

 

Les formules modérées :

Vous avez déjà échangé des courriers avec votre interlocuteur, il a déjà sans doute lui-même commencé à adopter des formules de politesse plus légères, vous pouvez maintenant vous aussi alléger votre courrier.

Les formules plus modérées que nous allons présenter ici restent tout à fait convenables, mais moins formelles. Il s’agit en effet simplement d’expressions voire de mots et non plus de phrases.

 

Il y en a une en fait qui s’impose généralement et que tout le monde utilise :

 

« Cordialement »

 

Elle est extrêmement pratique, polie et nous vous la conseillons donc. Il y a moins besoin de réfléchir lorsque l’on a moins besoin d’être poli. Si vous voulez toutefois varier un peu, il existe aussi :

 

« Bien cordialement »

« Cordialement vôtre »

«  Sincèrement »

« Sincères salutations »

Etc.

 

 

 

Les formules amicales :

Elles s’adressent plutôt à vos proches. Là encore, évidemment, vous pouvez être plus ou moins proches.

 

Si vous voulez garder une certaine distance polie, utilisez quelque chose comme :

 

« Amitiés »

 

Si au contraire, les relations sont très proches, il y a beaucoup de variantes possibles :

 

« Salut », la plus neutre des salutations amicales,

 

 

« Gros bisous »

« Bisous »

« Bises », plutôt féminin, ou intime

 

On finira souvent par des variantes du « au revoir », type :

 

« A bientôt »,

« A la prochaine »

« A plus tard » que l’on pourra abréger en :

«  à plus », voire

« à+ »

« ++ »

« + » (très fréquents dans les courriels, ou sur les discussions en ligne)

 

Et comme l’amitié autorise beaucoup de chose, chacun définira ses propres conventions.

 

 

lettres.jpg

 Lire aussi :
Rédiger une lettre
Rédiger une lettre de motivation
enseigner les mots de politesse



Retour au sommaire

Partager cet article

commentaires

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog