Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 16:45

Tous les parents éprouvent une inquiétude profonde vis-à-vis de leurs enfants lorsqu'approchent les grandes vacances (les bien-nommées vacances d'été). En effet, deux mois de vacances, c'est long, et il n'en faudrait sans doute pas tant pour voir disparaître des mois de travail acharné sous le soleil de la plage et au milieu des châteaux de sable.

Heureusement, il existe un remède miracle : les cahiers de devoir de vacances. Ces cahiers, très bien faits par ailleurs, sont des recueils d'exercices reprenant tout le programme de l'année. Orientés autour d'un texte, ils permettent de  tout revoir en un temps réduit, et souvent même de façon un peu ludique. Il en existe pour toutes les matières, selon les difficultés de l'enfant. Bref, il s'agit d'un vrai cauchemar pour tous ces bambins qui ne rêvent précisément que d'une chose : tout oublier de l'école et s'amuser.

Il faut bien le dire, ce n'est pas si facile de se poser à une table et de travailler alors que dehors l'on entend ses camarades rire, courir, crier, plonger dans la piscine et j'en passe et des meilleurs... Surtout qu'avec le soleil qu'il fait dehors, il est difficile de rester en place, avec la transpiration, le pantalon qui colle, et l'obscurité à l'intérieur. Sans parler des exercices à faire qui forcément ne parlent que des vacances à la mer ou à la montagne. N'est-il pas cruel d'enfermer ces enfants ainsi?


Mais il y a pire (et c'est du vécu). Voilà qu'arrive une grande tante, institutrice, pour vous aider dans ce travail si pénible. Non seulement vous devez maintenant le faire, mais en plus il n'y a plus le droit à l'erreur, ou vous devrez écouter avec respect les explications fastidieuses de cette professionnelle de l'enseignement, dont c'est même une passion! Croyez bien qu'aussi intéressantes soient ces explications, avec ces cris dans la cour, le reflet du soleil contre les carreaux et l'appel continu d'un ciel sans nuage, rien n'y fera, aucun enfant n'y comprendra rien...

L'on a beau vous promettre que cela ne durera pas plus d'une heure, surtout si vous vous concentrez bien et que vous êtes efficace, le temps s'arrête soudain. Pire, il vous hante dans vos moments de détente, eux soudain si éphémères! Voilà que chaque jour vous redoutez ce moment fatidique ou une voix féminine (votre mère, puisque la grande tante n'osera pas, elle, assise à côté de votre cahier sur la grande table) vous appellera pour venir travailler. Et finalement vous aurez cette impression d'avoir passé l'été à travailler, sans vous souvenir sur quoi exactement. Cruel destin...

Mais bon, soulagez-vous, cela aurait encore pu être pire. D'abord, chez vous, il fait beau. Tout le monde n'a pas cette chance (pensez à ces pauvres vacanciers coincés dans les montagnes sous un déluge permanent, et surtout à ces enfants qui n'ont plus d'autre choix que de faire leur cahier).

Pensez ensuite à ceux qui n'ont pas de vacances (et oui, il y a des gens qui travaillent tout le temps).

Pensez à ces familles riches qui n'ont pas de grande tante institutrice, mais qui peuvent payer des cours particuliers dans toutes les matières.

Pensez enfin à ces cultures ou le travail est si essentiel, que les enfants auraient mauvaise conscience de ne pas travailler. Autrement dit, ils ont des vacances, mais elles ne servent qu'à prendre de l'avance sur le programme suivant (pendant que vous on vous oblige à laborieusement rattraper le programme de l'année précédente qui vous a complètement échappé (toujours pas de mauvais conscience? - ça ne me surprend pas)). En en plus, ils le veulent...

Vous voyez, vous n'êtes pas seul. Peut-être cela vous donnera-t-il un peu plus de courage à traverser ces moments difficiles, et si importants pour vos parents. Ils ont besoin de croire en vos capacités. Cessez donc de regarder par la fenêtre vos camarades qui n'ont pas à travailler, et regardez plus loin ceux qui comme vous veulent réussir à l'école. A moins que cela encore ne vous laisse songeur...

Bref, les élèves Français ne sont pas si malheureux. et puis de toute façon, un cahier de devoir de vacances, je n'ai pas vu grand monde en finir un... A croire que les enfants ont toujours le dernier mot.



chateau de sable.jpg




Retour au sommaire

Partager cet article

commentaires

Peter PAN 24/08/2009 22:26

A propos de devoirs de vacances, je vous conseille Cette dictée

Laoshi 24/06/2009 19:36

Nous prenons ce thème des devoirs de vacances sur le thème de l'humour, mais il est évident que le temps des grandes vacances peut être très profitable pour rattraper des lacunes de l'année. Encore faut-il les cibler, ce que ces cahiers, destinés à un large public, ne font pas. Et si dans la conception de ces cahiers, l'aspect motivation n'est pas totalement oublié, sans quelqu'un pour accompagner l'apprenant et lui expliquer la démarche, il n'y aura qu'un résultat mitigé.