Le premier cours est toujours un moment particulier dans une année d’enseignement. Les apprenants ne connaissent pas leur enseignant et parfois ne se connaissent pas entre eux. L’enseignant, lui aussi va devoir découvrir sa classe : leur personnalité, leur niveau exact, et surtout leurs attentes.

 

La première prise de contact :

Avant toute chose, il faut que chacun apprenne à se connaître. Le professeur doit se présenter. Dans le cas des débutants, la connaissance de la langue d’origine des apprenants est un plus. Ce n’est toutefois pas une nécessité. Il existe beaucoup de moyens de se présenter sans cela. De façon plus sommaire, il est vrai : écrire son nom au tableau, le prononcer en se désignant est un bon moyen. Cela ne permettra toutefois pas de mieux se connaitre pour l’instant, d’exprimer ses origines, goûts, et surtout encore une fois, les attentes.

 

Les noms :
A un moment ou un autre, il faudra désigner les apprenants. Le mieux, est de commencer par connaître leurs noms. S’ils ne savent rien dire, ils pourront commencer par donner leur nom. Si vous avez une bonne mémoire, vous pourrez ainsi mettre un visage sur votre liste. Dans tous les cas, cela permettra aux apprenants de se connaître entre eux, si tel n’était pas déjà le cas. Cela permet de sortir d’un individualisme et de montrer qu’il y a un groupe, qu’ils forment ensemble un groupe. De pouvoir s’appuyer sur les autres, de se confronter aux autres leur sera utile pour apprendre, et pour prendre du plaisir à apprendre, et à se motiver les uns les autres.

 

Si en revanche, ce qui peut arriver dans certains pays, vous trouvez que leurs noms sont imprononçables pour vous, vous allez effectivement avoir du mal à mettre ces visages sur votre liste. Nous conseillons alors de donner un nom français à vos apprenants. Outre l’aspect pratique pour vous – et dites vous bien que ce nom leur sera utile avec d’autres Français – cela donne un aspect ludique à ce cours ou chacun adopte une autre personnalité, une autre façon de voir les choses : chacun devient un Français. Cela constitue une bonne méthode pour les faire entrer dans la démarche de l’apprentissage d’une langue et d’une culture. Un apprentissage de langue modifie la façon de voir les choses de l’apprenant, cela peut modifier des aspects de sa personnalité. Le changement de nom y participe et fait entrer dans cette démarche.

Pour vous y aider, nous avons constitué des listes de prénoms pour les garçons et pour les filles.

 

Certains pourront ne pas apprécier la démarche et vouloir garder leur nom de naissance, celui de leur langue. Il n’est pas toujours possible ni souhaitable de l’imposer en force. Négociez pour en trouver un qui lui ressemble et que vous puissiez prononcer, en insistant d’ailleurs sur ce fait (et vous ne serez pas le seul Français à avoir ce problème). Travaillez sur la signification du nom et essayez de trouver la traduction exacte en Français. Insistez sur l’aspect ludique, et si certains garderont ce nom lorsqu’ils iront en France, il est bien évident que chaque apprenant sera libre ensuite de le garder ou non. Mais pour la démarche de l’enseignement, il est préférable que chacun en trouve un.

 

La prononciation :
Une fois que chacun a un prénom, vous pourrez vous appuyer dessus pour travailler la prononciation des sons du français. En effet, les cours pour débutants doivent commencer par un travail sur la phonétique et la prosodie (rythme-intonation-accentuation) du français. Nous avons répertorié pour vous les différents sons vocaliques et consonantiques du français avec des exemples. Amenez-les de façon ludique, en groupe d’abord si votre groupe est volumineux, puis individuellement pour corriger chacun (étape nécessaire).

 

Les connaissances et les représentations culturelles :
Votre/vos premiers cours pourront également présenter la France (la situer, montrer des images de lieux touristiques, etc. ) et la culture Française, vous pourrez travailler à partir de leurs représentations de la France et leur demander (si possible) ce qu’elle représente pour eux. Mobilisez leurs représentations, leurs images pour comprendre pourquoi ils veulent apprendre le français et ce que cela représente pour eux. L’aspect romantique ressort souvent de ces questions.

 

Les objectifs et la motivation :
Définissez avec eux les objectifs de votre cours, et s’ils sont imposés par un système scolaire, explicitez tout de même ces objectifs. Même s’ils ne recherchent qu’un diplôme, il faut qu’ils voient ce que l'on attend d’eux, et qu’ils perçoivent les compétences qu’ils doivent acquérir. Cela participera à leur motivation de l’atteindre.

 

Un premier cours est toujours un peu stressant, mais finalement, c’est toujours un moment privilégié où l’on découvre d’autres personnes, avec leurs connaissances, leurs représentations, et leur motivation toute fraiche, qu’il vous faudra entretenir. Prenez-y du plaisir, ils le ressentiront et en prendront aussi.




 




 Lire aussi :
Prénoms français masculins pour vos élèves
Prénoms français féminins pour vos élèves
Les consonnes du français
Les voyelles du français
Le romantisme des Français




Retour au sommaire

Par Laoshi - Publié dans : Gérer ses cours - Communauté : Activités et Expériences FLE
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

  • : La Pratique du FLE et du Français
  • : Ce blog propose des idées d'activités, des jeux basés sur l'enseignement du français pour vos cours. Vous y trouverez également des remarques insolites sur nos pratiques culturelles, ou bien encore des reflexions sur notre pratique d'enseignant.
  • Retour à la page d'accueil

Sommaire général

Images Aléatoires

  • Jardin Automne Paris

Recherche

Recommander

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés