Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 septembre 2009 5 25 /09 /septembre /2009 15:05

 

La conjonction de subordination "si" exprime en français une hypothèse.

 

"Si" introduit une proposition subordonnée (conjonctive ou complétive selon les appellations). "proposition subordonnée conjonctive" est la nature du groupe de mots introduit par "si".

 

La proposition subordonnée introduite par "si" introduit un complément circonstanciel de condition du verbe de la proposition dont elle dépend. "complément circonstanciel de condition" est la fonction du groupe de mots introduit par "si".

 

"si" est toujours suivi de l’indicatif. En revanche, le mode du verbe de la phrase principale peut changer. En fonction de ce mode, le temps de l’indicatif utilisé dans la proposition subordonnée introduite par "si" changera !!

 

 

 

 

 La concordance des temps avec "si" :

 

Le verbe de la principale est à l’’indicatif :

 

Subordonnée :                                   Principale :

 

si + présent                          ®            présent

  futur

 

si + imparfait                        ®            Imparfait

 

si + passé composé           ®          Présent

                                                               Futur

                                                               Passé composé

 

Si + passé simple               ®            Passé simple

 

 

Exemples :

Si tu lui dis, je ne te parle plus.

Si tu y vas, tu lui diras tout.

S’il pleurait, elle allait le consoler.

Si tu l’as vraiment vu, tu sais tout.

Si tu lui as parlé, il me le dira.

S’il a laissé un message, Jean l’a détruit.

S’il vint à pied, rien ne le laissa paraître.

 

 

 

Le verbe de la principale est à l’impératif :

 

Subordonnée :                                   Principale :

 

Indicatif présent

Indicatif imparfait                               ®            Impératif présent

Indicatif passé composé

 

 

Exemples :

Si tu vas le voir, dis-le-lui !

S’il essayait de s’échapper, endormez-le.

Si tu as bien compris, montre-le.

 

 

 

Le verbe de la principale est au conditionnel :

 

Subordonnée :                                   Principale :

 

Indicatif imparfait                               ®            Conditionnel présent

 

 

Indicatif plus-que-parfait                  ®            Conditionnel présent

                                                                               Conditionnel passé

 

 

Exemples :

S’il venait, ce serait formidable !

S’il avait voulu, il serait le président de la république maintenant !

Si tu ne dormais pas tout le temps en cours, tu entendrais les explications du professeur.

 

 

 

 

 Nous avons indiqué ici les seuls cas de figure possibles dans la langue parlée. Il s’agit du phénomène de concordance des temps : lorsqu’il y a un temps utilisé dans la subordonnée ou dans la principale, l’autre élément devra obligatoirement utiliser le temps (ou l’un des temps) et le mode  que nous avons indiqués ici.

 

Notons enfin que la proposition subordonnée introduite par "si" peut se déplacer librement dans la phrase.








 Exercices :

Compétez les phrases en conjuguant le verbe proposé :

1-      

Si je revenais trop tard, tu  lui ________________ pour moi (dire).

Si tu l’aimes, ________-le-lui (déclarer).

Si je pouvais, je ______________ dès maintenant le tour du monde à pied (commencer).

Si elle vient, je lui __________ un cadeau (faire).

Si tu t’étais dépêché, nous _________________ en ce moment au cinéma (arriver).

Si tu n’es pas d’accord, tu ___________ proposer autre chose (pouvoir).

S’ils ont reçu les invitations, ils ______________ (venir).

S’il n’a pas répondu à ce numéro, ____________-le sur son portable (appeler).

Si vous n’avez pas encore mangé, je vous _____________ au restaurant (inviter).

Si tu as lu ce livre, tu ___________________, c’est sûr (pleurer).

Si le train passa ce jour-là, Flore n’en _______________ pas (descendre).

Si Paul était venu à la réunion, nous _________________ différemment (voter).

S’il partait, _____________-le (suivre). 

 

 

2-      

Si le téléphone ___________ (sonner), ne décroche pas.

S’il _____________________ (entendre), il aurait appelé.

Si tu ne me _______________ pas (croire), tu devras aller vérifier par toi-même.

S’il le ____________________ (dire), je ne l’ai pas entendu.

S’il ______________________(voler), il n’aurait pas besoin de faire ce grand détour.


 Pour chaque point grammatical, nous proposons des exercices à trou. Ces exercices, par définition, ne sont pas des exercices très communicatifs. Toutefois, ils constituent une étape qui peut être utile dans l'apprentissage d'une langue, et c'est pourquoi nous ne les négligeons pas.
TOUTEFOIS, nous rappelons qu'il ne s'agit que d'une étape de l'apprentissage et que ces exercices ne permettent jamais réellement de maitriser une construction grammaticale. Nous ne le rappelons pas à chaque fois, mais il est néanmoins indispensable de proposer des exercices qui permettent la réutilisation et qui impliquent plus fortement  l'apprenant dans l'acquisition de ce point de grammaire. Nous vous invitons donc à poursuivre vers une activité plus communicative comme celles que nous proposons dans une autre catégorie : Jeux et activités (pour tous âges) et plus particulièrement dans l'article Activités pour formuler des hypothèses  que nous vous recommandons fortement.  



 Réponses à l'exercice :
1-

dirais – déclare – commencerais – ferai/fais – arriverions – peux – viendront – appelle – invite – as pleuré – descendit – aurions voté/voterions – suis

2-

Sonne/sonnait – avait entendu – crois – a dit – volait/avait volé







 Lire aussi :
Exprimer l'hypothèse : Conjonctions et Prépositions
Activités pour formuler des hypothèses
Jeux et activités (pour tous âges)
Exprimer la cause : Conjonctions, Adverbes et Prépositions
Exprimer la conséquence : Conjonctions, Adverbes et Prépositions
Le conditionnel, le futur et l'imparfait : distinguer les formes
Reconnaître la nature d'un mot

 


Retour au sommaire

Partager cet article

commentaires

mutombo 15/10/2015 19:14

pouvez vous m'envoyer vos articles dans mon émail. s

uperbe!

Laoshi 16/10/2015 02:53

Je vous remercie.
Vous pouvez recevoir des notifications sur de nouveaux articles en activant l'option "suivre ce blog".
A bientôt!

mamiehiou 25/05/2012 14:34


Bonjour !


Je me permets de vous signaler qu'il n'est pas vrai que SI soit toujours suivi de l'indicatif.


Je n'eusse pas corrigé cette erreur si vous ne l'eussiez pas faite.


Style soutenu.


Subjonctif plus-que-parfait à valeur de conditionnel passé dans les deux propositions.


On peut l'écrire dans une seule proposition ou dans les deux, au choix.


Grammaticalement vôtre,


mamiehiou

Laoshi 31/05/2012 16:57



Je vous remercie pour cette remarque tout à fait exacte qui vient compléter cet article.


Cela ne se trouve pas souvent, mais existe, vous avez raison. Il s'agit d'un style soutenu comme vous le notez, qu'on n'utilisera pas à l'oral, sinon pour caricaturer des manières de la haute
société.


Il est possible d'en trouver dans la littérature cependant.


Merci!