Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2013 1 18 /11 /novembre /2013 03:41

Il est de coutume d’écrire une petite lettre ou carte de remerciements à toutes les personnes qui ont fait un cadeau aux mariés.

Cette lettre comporte un petit mot de remerciements et une photo avec les mariés.

Le petit mot n’a pas besoin d’être très long, mais vous aurez certainement à cœur d’être originaux.

 

Je vous propose ici un exemple, que j’ai écrit moi-même qui pourra peut-être vous inspirer. Il est écrit sous forme de poème, un sonnet en alexandrins (12 syllabes par vers), sans être trop rigide sur la forme :

 

 

Par une journée de septembre ensoleillé

Sans grands rois, grands rituels, ni palaces dorés

Une simple journée pour tous se retrouver

Un instant ordinaire à jamais transformé

 

Deux pays éloignés, le ciel pour trait d’union

Nos liens entremêlés pour montrer l’essentiel

Un moment pour défier l’éternel, et le ciel

Lui-même qui s’invite à la célébration

 

Un point dans le temps pour marquer l’éternité

Une empreinte laissée pour un sublime « nous »

Une toile tissée avec chacun de vous

 

Une pensée, un mot, la générosité

Ont à jamais marqué ce jour et les suivants

Recevez notre joie et nos remerciements

 

 

2870398879_208a3ce746.jpg

 

 

 

Voici quelques explications à propos de ce sonnet qui pourront peut-être vous aider à personnaliser votre idée et à écrire votre texte.

 

1ère strophe

-       Le mariage a eu lieu en septembre, et il faisait beau. Le « ensoleillé » est au masculin pour la rime masculine avec « transformé », et il se rapporte donc à « septembre ». C’est le mois qui est ensoleillé en ce jour, ce qui contribue à l’idée qu’un point symbolise une durée supérieure à la journée elle-même.

-       Le mariage s’est fait en toute simplicité. Cela permet de focaliser sur des valeurs plus fondamentales, comme le fait de tous se retrouver ce jour-là : être ensemble

-       Le mariage n’est pas une journée comme les autres, pourtant le temps s’écoule de la même façon que les autres jours. Ce que l’on fait d’une journée la rend spéciale ou non. Ce jour-là, tous rassemblés, est une journée que l’on fait devenir spéciale.

 

2ème strophe

-       Les mariés viennent de deux pays différents, il faut prendre l’avion pour aller de l’un à l’autre. Le ciel peut alors être interprété comme le trait d’union entre les deux pays/mariés. Le ciel, c’est aussi le divin, et en ce jour de mariage, il s’agit de l’union de deux individus de deux pays différents.

-       Les liens, il s’agit des liens du mariage, mais aussi des liens entre chacun des convives : famille, amis ; tout le monde est proche. Nous en parlions avec la simplicité de la célébration : ici, les liens entre les individus sont mis en valeur. En ce jour de mariage, il s’agit du plus important.

-       Un mariage, c’est l’affirmation que ce qui existe en ce moment existera pour toujours. Autrement dit, on affirme à un instant donné, à un point dans le temps, que ce point vaut pour l’éternité. Il s’agit d’une forme de défi à l’éternel : nous êtres limités, affirmons que ce lien existera pour toujours. Le ciel, le divin, introduit ici avec un enjambement (et plus précisément un contre-rejet, car la phrase débute au début du vers précédent) peut être à la fois compris comme un élément défié, toujours dans cette idée d’êtres limités face au divin, mais aussi et surtout (le « et » est précédé d’une virgule » comme l’élément qui s’invite à la célébration. « Le ciel » peut être ici le beau temps qu’il a fait, ou bien le divin -  quelle que soit la façon dont on le comprend - qui est bien présent en ce jour de mariage.

 

3ème strophe :

-       La troisième strophe insiste sur la notion de « sublime », qui est en esthétique la représentation d’un affrontement entre l’infini et le limité, le tout puissant et le très faible, ce qui s’oppose à la notion de « beau » qui fait référence à l’harmonie (à laquelle on pourrait aussi faire référence pour un mariage). Le sublime est ici généré par cette affirmation de l’éternité en un instant du temps : il y a donc opposition entre cet instant limité : l’instant de la célébration, et l’infini : l’éternité du mariage et de l’amour affirmé en ce jour. L’instant est symbolisé par une empreinte : quelque chose qui reste longtemps après que l’événement ait eu lieu. L’empreinte peut être une signature, ou juste cette journée dans les mémoires.

-       Le « nous » peut être à la fois les mariés ou les mariés et les invités, tous réunis pour affirmer comme acteurs ou témoins cette éternité. Mais lorsqu’il rime avec « vous », le « nous » signifie les mariés, en harmonie avec les invités.

-       La notion d’art revient avec la « toile », comme un tableau, une peinture qui fige l’instant pour toujours. La peinture comme art convient bien avec cette idée d’opposition entre l’instant et l’éternel. Cette toile peut être comprise comme l’assemblage des liens entre toutes les personnes présentes, ce qui crée la matière de cette œuvre d’art, ou bien comme l’œuvre elle-même, cet instant figé dans le temps comme sur un tableau. « Avec » peut donc à la fois signifier que la toile elle-même est composée de ces liens (la matière, le support), ou bien que la scène figée sur cette toile (peinture) représente aussi chacun des convives.

 

4ème strophe

-       Il s’agit de la strophe des remerciements à proprement parlé : référence à ce que chacun a apporté : un cadeau (générosité), mais pas seulement : félicitations, petits mots dans le livre d’or, etc.

-       La notion de « marque » revient également, comme l’instant qui signifie plus que lui-même, qui signifie l’éternité.

 

Plus généralement, certains mots clés sont répétés deux fois : « journée, ciel, éternel/éternité, marque… » à la fois parce que c’est pratique (je ne devrais pas le dire) aussi parce qu’il s’agit du chiffre 2, important le jour d’un mariage.

 

***

 

En bref, dites ce que vous voulez, avec les symboles qui vous représentent, relevez les éléments importants qui marquent votre mariage ou votre couple, ajoutez-y des symboles du mariage en général, insistez sur les valeurs qui vous sont importantes, et faites cela dans la forme qui vous arrange le mieux : avec des mots, une image, un dessin, avec ou sans originalité.

Ce sera parfait, car c’est le geste qui compte.

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Retour au sommaire

Partager cet article

commentaires

senegal 01/12/2014 13:35

Moi je crois je l'ai jamais fait mais attention je ne suis pas ingrat lol

foto payudara 25/06/2014 17:13

i like this..