Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 18:49

Nous finissons ici cette série d'articles sur l'accord du participe passé.

Avant de lire cet article, nous vous invitons à consulter les deux premiers articles sur le thème :

L'accord du participe passé - règle de base (1/3)

L'accord du participe passé - les verbes pronominaux (2/3)

 

Il est nécessaire de connaître en effet les bases de l'accord du participe passé pour lire ce nouvel article.

 

 

 La règle de l'accord du participe passé ne s'arrête en effet pas à ces deux premiers articles!

Pour ceux qui veulent pousser un peu la difficulté, nous présentons maintenant les cas les plus complexes, et qui font sans doute que le français est parfois perçu comme une langue difficile.

Ceci étant d'un niveau de difficulté plus élevé, nous conseillons fortement de ne pas l'évoquer du tout en cours tant que la règle de base n'est pas maitrisée.

 

 

Lorsqu'un verbe conjugué à un temps composé est lui-même suivi d'un verbe à l'infinitif, que se passe-t-il ?

La difficulté va être ici due au fait qu'un verbe à l'infinitif peut avoir lui-même un COD. Dans ces conditions, il devient essentiel de déterminer de quel verbe précisément est le COD que nous voyons (qui peut être sous forme pronominale avant tous les verbes).

 

 Avec l'auxiliaire "être"

L'ajout d'un verbe à l'infinitif ne change rien pour un participe passé précédé de l'auxiliaire être seul, puisqu'il s'accordera toujours avec le sujet.

Exemple : Le film qu'elle est allée voir était bien !

Le pronom relatif "que" a pour antécédent "le film" et est COD de "voir". Cependant, "allé" est avec l'auxiliaire "être" et s'accorde donc avec le sujet "elle" féminin singulier.



 Avec l'auxiliaire "avoir"

Avec l'auxiliaire "avoir", il faut commencer à faire attention. En effet, puisque l'accord se fait avec le COD s'il est placé avant, il faut bien se souvenir qu'il doit s'agir du COD du verbe conjugué et uniquement de celui-ci ! 

Exemple : L'actrice qu'ils ont vue était belle.

Le pronom relatif "que" a pour antécédent "l'actrice" féminin singulier. "que" est le COD de "ont vu", il est placé avant, donc "vu" prend un "e".

- La musique qu'ils ont entendu jouer à l'opéra est inoubliable.

Il est vrai que l'on peut entendre de la musique. Mais attention, la musique ne peut pas faire l'action de jouer ! Ce qu'ils ont entendu dans cette phrase, c'est "jouer la musique". "jouer la musique" est COD de "ont entendu". Le pronom relatif "que" dont l'antécédent est "la musique" est le COD de "jouer". Le COD de "ont entendu" est placé après "entendu", "entendu" ne s'accorde donc pas !

Pour vous aider, notez bien que le COD du verbe principal doit être l'agent (le sujet implicite) du verbe à l'infinitif qui suit.

Exemple :

Les musiciennes qu'ils ont entendues jouer étaient fabuleuses.

Les musiciennes ne sont pas jouées, la musique est jouée, les musiciennes jouent. "Les musiciennes" n'est donc pas le COD de "jouer", mais il en est l'agent, le sujet implicite. Le pronom relatif "que", qui remplace donc "les musiciennes" est cette fois-ci le COD de "ont entendu" (un verbe à l'infinitif n'a pas de sujet ! son sujet implicite a donc la fonction de COD du verbe précédent). Puisque "que" est le COD du verbe conjugué et qu'il est placé avant, "entendu" prend "e" et "s" du féminin pluriel de "les musiciennes".

Pour regrouper les deux phrases et bien comprendre la différence, nous pourrions dire:

Ils ont entendu les musiciennes jouer la musique. ("la musique" est COD de "jouer" et "les musiciennes" est COD de "ont entendu")



 Avec un verbe pronominal 

Si vous trouvez un verbe à l'infinitif après un verbe pronominal, vous devez vous demander si l'agent du verbe à l'infinitif (son sujet implicite) est le sujet de la phrase ou non.

Si c'est le sujet de la phrase, vous accordez le participe passé avec le sujet.

Si ce n'est pas le sujet de la phrase, il n'y a pas d'accord.

Exemple : Elle s'est vue recevoir le prix.

C'est le sujet "elle" qui reçoit le prix, donc l'accord se fait avec le sujet.

Nous retrouvons cela avec les verbes transitifs qui utilisent les sens : voir quelque chose, entendre quelque chose, écouter quelque chose

 

Notez qu'avec le verbe "se faire", la situation est un peu particulière. En effet, le sens de "se faire" implique la passivité du sujet. Il n'y aura jamais d'accord du participe passé de "faire" sous forme pronominale quand il sera suivi d'un verbe à l'infinitif ! Autrement dit, le participe passé "fait" du verbe "se faire" suivi d'un infinitif est invariable.

Exemple : La souris s'est fait manger.

Dans ce cas, ce sera toujours le sujet qui subira l'action. "La souris" est bien féminin, mais elle ne fait pas l'action de manger. Il n'y a pas d'accord.

 

Un autre verbe un peu particulier: le verbe "se laisser". L'interprétation du statut du sujet vis-à-vis du verbe à l'infinitif est si complexe que les experts ne sont pas d'accord entre eux. Aussi, pour mettre tout le monde d'accord, la réforme de l'orthographe de 1990 a décidé que le participe passé "laissé" du verbe "se laisser" suivi d'un infinitif est invariable. Il n'y a pas d'accord (comme pour "se faire"). Depuis 2008, les éléments d'orthographe concernés par cette réforme sont devenus la norme.

Exemple: Béatrice s'est laissé convaincre. (pas d'accord).

 

 

------- explication ?

Il nous faut toujours trouver le COD de la phrase et il y aura accord si celui-ci est avant. Lorsque le sujet de la phrase est l'agent (sujet implicite) du verbe à l'infinitif, en fait, ce n'est pas lui, mais le pronom "se". Et puisque par définition pour un verbe pronominal, il se situe avant le verbe, alors l'accord se fera avec lui (équivalent du sujet).

Si, en revanche, le sujet de la phrase n'est pas le sujet implicite du verbe à l'infinitif, cela signifie que le pronom "se" est en fait le COD du verbe à l'infinitif. Dans ce cas-là, l'on n'accordera pas avec lui et il n'y aura pas d'accord possible (si agent du verbe à l'infinitif il y a, il sera introduit après la préposition "par", car il s'agit en fait d'une construction passive).  

La différence entre une construction avec un verbe pronominal et l'auxiliaire "avoir" provient de la présence du pronom réfléchi ou réciproque "se" qui peut être COD du verbe conjugué ou du verbe à l'infinitif selon le cas. Il faut donc systématiquement faire attention.-------

 

 

2608951918_29eeec1a4a.jpg

 

 Lire aussi :

L'accord du participe passé - règle de base (1/3)

L'accord du participe passé - les verbes pronominaux (2/3)

Repérer le COD

Retrouver le COI

verbe transitif ou intransitif?

Bizarreries du verbe "faire"

Le passé composé

Les pronoms relatifs

 


Retour au Sommaire

Partager cet article

commentaires

omni tech support 08/10/2014 11:31

When compared to English French is really difficult to learn. Some of the French phrases will make us confused and I am currently learning some basic phrases in French language. I will read about The past participle agreement now.

Alex 13/01/2011 10:41



Comme c'est compliqué ! Merci pour la leçon