Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 16:35

Le concours ACCES prépare à l'entrée dans des écoles de commerce : l'ESSCA, l'IESEG ou l'ESDES.

Il est composé de 3 épreuves : Français, Mathématiques et Anglais. Nous nous intéresserons à la formation en français. L'épreuve de français est composée de deux parties distinctes, qui ont d'ailleurs généralement lieu des jours différents : l'épreuve de maîtrise du français et la synthèse.

 L'épreuve de synthèse

Redoutée par les postulants, cette épreuve est effectivement particulièrement difficile. D'une durée de trois heures, il s'agit de faire la synthèse de documents, entre 10 et 15, le ou les derniers étant des images. La synthèse doit contenir 350 mots, avec une marge de 10%, soit de 315 à 385 mots. Il ne s'agit pas d'un résumé, le candidat n'a pas l'obligation de reprendre toutes les idées des textes, seulement de fournir un rapport organisé redonnant la problématique générale et les grandes idées que l'on trouve dans tous les documents. Il ne s'agit pas non plus d'un commentaire, le candidat ne doit pas exprimer d'opinion personnel, seulement reprendre les idées des textes.
Il est nécessaire de préparer cette épreuve et d'apprendre à gérer son temps pour la réussir.

 L'épreuve de maîtrise du français
Souvent mise au second plan par les candidats (obnubilés par leur peur de  la synthèse et moins effrayés par son coefficient plus faible) cette épreuve n'en est pas moins redoutablement difficile. Elle dure deux heures et se compose de trois épreuves différentes : deux épreuves à partir de textes (1 à chaque fois) pour la première et la dernière, et une épreuve à base de questions sur le français et toutes ses plus grandes difficultés.

En ce qui concerne les épreuves sur les textes, il s'agit de longs documents qu'il faut lire, comprendre, et dont il faut mémoriser les informations. Après 30 minutes de lecture, vous devrez répondre à des séries de 10 questions en 10 minutes par série, plus ou moins difficiles, sans avoir accès aux textes en question. Les textes sont soit des textes avec de nombreux chiffres, soit des textes utilisant des concepts difficiles et abstraits. Là encore, il s'agit d'avoir une lecture efficace et une bonne mémoire.

L'épreuve concernant des questions sur la langue est touche des domaines extrêmement variés : sur 60 questions, vous en trouverez sur le vocabulaire, la grammaire, l'orthographe... toutes les subtilités de la langue sont passées en revue. Cette épreuve demande une préparation de longue date, car il vous faudra assimiler des quantités impressionnantes d'informations. Ce travail pourra également être intéressant pour votre culture générale, ou tout simplement pour votre maîtrise de la langue écrite. Nous vous conseillons d'ailleurs de consulter notre rubrique Construction de la langue qui vous apportera déjà des notions indispensables pour cette épreuve.

Toutes les questions de cette épreuve (80 au total : 10 par texte, plus 60 sur le français) sont constituées de 4 réponses auxquelles vous devez dire à chaque fois si elles sont vraies ou fausses. Cela vous fait donc en réalité 320 questions. Il ne s'agit en aucun cas d'un QCM. Et pour corser le tout, une mauvaise réponse vous apportera un point négatif. Ne répondez donc que si vous êtes sûrs, ou que vous pensez pouvoir deviner la réponse!

Bon courage!



 Lire :
l'épreuve de synthèse de documents
Construction de la langue 
 


Retour au sommaire
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 10:15

L’épreuve anticipée du bac de français (qui a lieu à la fin de l’année de première) contient une épreuve orale. Redoutée par les lycéens, il convient de suivre les recommandations du ministère pour bien la réussir. Nous vous en donnons ici les grandes lignes.

 

 A préparer :

Cette épreuve repose avant tout sur une bonne préparation. Il est nécessaire de bien connaître les textes et d’avoir lu toutes les œuvres qui ont été données par le professeur de français. C’est à partir de la liste de ces textes que le correcteur choisira le texte sur lequel l’élève sera interrogé et l’examinateur choisira une question à laquelle l’élève devra répondre (question portant sur le texte). Le texte peut en effet être un extrait figurant dans un de des groupements de textes, il peut également être un extrait étudié d’une œuvre qui a été étudiée en classe. Enfin, mais plus rarement, il peut être un extrait non étudié d’une œuvre étudiée en classe (dans ce dernier cas, le correcteur sera plus indulgent). La question porte, elle, sur un aspect essentiel du texte. Elle doit nécessairement être claire et ne comporter aucun terme technique. Enfin, elle impose une analyse précise du texte, mais pas forcément exhaustive.

 

 Lors de l’examen :

 

Temps de préparation :

L’élève a ensuite 30 minutes pour préparer sa réponse. 30 minutes, cela passe vite. L’élève n’a pas le temps d’écrire des phrases complètes. Cela est de toute façon déconseillé car il ne faut jamais lire pendant un oral, mais s’adresser directement à son auditoire. Noter simplement les idées, le plan, les éléments essentiels, l’élève commentera le tout pendant son oral.

 

L’exposé oral, ce qu’il ne faut pas oublier :

Pour l’exposé oral, l’élève devra lire son texte. L’examinateur a pour tâche de vérifier les points suivants : la compréhension du texte, le fait que l’élève réponde explicitement et pertinemment à la question avec des justifications et des références précises au texte, la perception de la singularité du texte, le recours à des outils pertinents d’analyse, la pertinence des éclairages contextuels apportés par l’élève et enfin la fluidité de son discours.

 

L’entretien oral, les objectifs :

Lors de l’entretien qui suit l’exposé, l’examinateur va vérifier la compréhension des questions qu’il pose à l’élève et la capacité à y répondre pertinemment. Il va vérifier les connaissances de l’élève concernant l’œuvre étudiée, l’objet d’étude (à travers le texte), du texte et du contexte culturel dans lequel il a été écrit. Il vérifiera également les liens établis entre le texte et les autres documents proposés, et enfin la culture personnelle.



 Lire aussi :
les épreuves du bac de français
Organisation de la dissertation
Le commentaire de texte
exemple de plan de dissertation
commentaire de texte : plan sur un texte d'Anna Gavalda
commentaire de texte : plan sur les Lettres persanes




 


Retour au sommaire

26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 14:54

Le bac de français, réalisé à la fin de l’année de première, est composé d’une évaluation écrite et d’une évaluation orale.

 

L’épreuve vise à évaluer l’acquisition des objectifs suivants :

-       Maîtrise de la langue (écrit et oral)

-       Savoir lire, analyser et interpréter les textes

-       Etre capable d’établir des liens entre différents textes littéraires afin de dégager une problématique

-       Etre capable de mobiliser sa culture littéraire

-       Argumenter et prendre en compte différents points de vue

-       Avoir des capacités d’invention

 

 

 L’épreuve écrite : (4 heures)

 

Basée sur un corpus d’environ quatre textes, l’épreuve écrite repose sur une thématique globale qu’il s’agit d’abord de dégager à l’aide de la question préliminaire.

 

L’épreuve écrite est ensuite composée de trois épreuves au choix : la dissertation, le commentaire de texte ou le sujet d’invention.

 

Il faut noter que contrairement à l’opinion générale des lycéens, l’épreuve d’invention est considérée comme la plus difficile. Souvent prise par défaut par les lycéens (parce qu’ils ne se sentiraient pas capables de faire les deux autres), les consignes de correction sont généralement assez strictes et les notations plus sévères. Ce sujet est généralement déconseillé.

 

Les objectifs de cette évaluation sont :

-       La vérification des compétences de lecture (compréhension)

-       L’établissement de liens entre les différents documents (analyse)

-       La proposition d’interprétations (synthèse)

 

 

 L’épreuve orale : (20 minutes de passage + 30 minutes de préparation)

 

Les 20 minutes d’évaluation sont composées de 10 minutes d’exposé oral et de 10 minutes d’entretien (questions de l’examinateur auxquelles il faut répondre précisément)

 

Les objectifs sont :

-       Mobiliser ses connaissances

-       Lire, exprimer une sensibilité et une culture personnelle

-       S’exprimer oralement

-       Dialoguer avec l’examinateur

 

Le choix du texte à commenter s’appuie sur le descriptif des textes travaillés pendant l’année scolaire et proposé par votre professeur de français.

 

L’examinateur proposera une question sur votre texte à laquelle vous devrez répondre. A la différence du commentaire de texte, l’interprétation du texte n’a pas besoin d’être exhaustive. Elle doit simplement répondre à la question posée.

 

 

Vous retrouverez ces informations sur les sites officiels :

PROGRAMME D'ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS EN CLASSE DE PREMIÈRE DES SÉRIES GÉNÉRALES ET TECHNOLOGIQUES

 

Le Bulletin Officiel du Ministère de l'Education National où sont publiés les calendriers des épreuves :

LE BULLETIN OFFICIEL

 

 

Examen de admisión 2014-2