Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 avril 2020 1 06 /04 /avril /2020 08:12

Vous manquez d'inspiration ? Alors cette activité pourra peut-être vous aider. Cette idée peut aussi s'appliquer dans un cours de français pour faire écrire vos apprenants.

Vous prenez un dictionnaire, vous l'ouvrez à une page au hasard, vous fermez les yeux et posez votre doigt sur un mot au hasard. Vous devez commencer à écrire avec ce mot-là. Dans une version souple de l'activité, vous pouvez regarder autour du mot et en choisir un autre. Et quand l'on dit que vous commencez à écrire avec ce mot-là, vous pouvez le conjuguer si c'est un verbe, lui ajouter une adjectif si c'est un nom, etc.

Pour le mot suivant ? Et bien, vous recommencez la procédure. Ainsi de suite...

Pour donner un peu d'harmonie à l'activité, vous pouvez décider de prendre des mots autour d'un même principe : des mots difficiles (notre exemple), des mots familiers, des mots de 5 lettres, etc.

Le texte que nous proposons ci-dessous a été écrit sans dictionnaire (ou presque), mais avec ce principe : utiliser des mots difficiles le plus possible.

Bonne écriture et bonne lecture !

 

Sapiens

 

Dans la chaleur mésanthropique du canevas individuel

Jusqu’au déchirement complet de la fatalité clandestine

Les prolégomènes à la conscience animale objective

Se rythment dans le chiasme ontologique primaire d’un rituel.

 

Dans l’émoi primordial de la stèle luminaire archaïque

Jusqu’à la fusion essentielle de l’ « ontos » binaire chaotique

La genèse mammifère dans l’unité phylogénétique

Se développe loin de la sphère spirituo-philosophique.

 

Avec l’émergence sporadique du concept esthétique

Dans une perspective toute empreinte d’un univers sémantique

A l’œuvre abyssale de la pérennité du biologique

Se joignent quelques pulsations de sens au défi anthropique.

 

Mais dans la source infante génératrice de toute vie

D’où s’exhale un magma puissant de vacuité nihiliste

Règne l’univoque et sa main efficace au velours hédoniste,

Germe sans fin la descendance et les désirs inassouvis.

 

 

Sapiens
Partager cet article
Repost0

commentaires