Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 17:11

L'expression "il suffit de" indique une condition suffisante pour réaliser quelque chose.

Sa construction est simple :
Il suffit de + infinitif
Il suffit que + proposition (verbe au subjonctif).

exemple : Il suffit de dire non et je comprendrais que tu ne veux pas.
                    Il suffit que tu viennes pour que la fête soit réussie.




 La construction avec la négation peut toutefois engendrer quelques difficultés de compréhension.

exemple : Désormais, il te suffit de ne pas mentir.  (今後 你別 說謊 就好了 (pour nos amis sinophones))
= A la condition que tu ne mentes pas, tout ira bien.
N'oubliez pas que la négation d'un verbe à l'infinitif se place entièrement juste devant lui.
exemple : ne pas dormir



 Question d'apprenant pour les sinophones :

a- Désormais, il te suffit de ne plus nous donner de soucis.

b- Désormais, il te suffit de nous donner plus de soucis.

 

 

Si la 1e phrase est correcte, pourquoi pas besoin de «pas» dans la 2e phrase?

-       a- Il n'y a pas de « pas » dans la deuxième phrase car il y a un « plus » qui sert de négation.

-       OU b- cette phrase n'est pas négative. Le pluS est positif, il signifie « un plus grand nombre », une plus grande quantité.

 

Ces deux phrases sont très différentes, en raison de la négation. Dans le premier cas, "donner"  est précédé d'une négation, pas dans le second cas! Dans le second ca, le "plus" est un adverbe qui introduit une quantité. Cette seconde phrase est donc très amusante, puisqu'on demande à la personne de nous donner des soucis. Elle est seulement possible ironiquement dans un contexte tel que : "si tu veux une punition, il suffit de nous donner plus de soucis".

 

Désormais, il te suffit de ne pas nous donner plus de soucis.

 

C'est correct ?   今後 你別給我 更多的 煩惱 就好了       oui, très bien



 

Désormais, il te suffit de ne pas nous donner de soucis.

 

C'est correct?  Par rapport à la précédente, le sens est-il différent?

C'est très légèrement différent.
Pour celle-ci, la personne ne doit pas donner de souci du tout.
Pour la précedente,
il faut juste ne pas en rajouter d'autres ( = pluS de + nom)

今後
你別給我 煩惱 就好了







Retour au Sommaire
Repost 0
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 11:09

Une bonne "question", justement... Le sens du mot "question" n'est pas ici celui d'"interrogation".

 

Dans ces expressions : "pas question" et "hors de question", le mot "question" a le sens de "propos" ou "sujet". Il signifie donc un refus catégorique. La chose dont on parle ne sera même pas  débattue. On refuse d'évoquer le propos, le sujet. On le rejette catégoriquement.

 


L'expression "hors de question" est un peu plus forte que l'expression "pas question".

Ces deux formules sont des tournures abrégées des phrases:

 
Pas question :
"Il n'est pas question de" + verbe à l'infinitif
ou "il n'est pas question que" + proposition (verbe au subjonctif)

exemple
: Il n'est pas question d'aller chez ton ami ce soir.

                   avec pronom :   Il n'en est pas question! (en = de + complément)

                   Il n'est pas question que tu sortes ce soir!

Hors de question :
"Il est hors de question de" + verbe à l'infinitif
ou "il est hors de question que" + proposition (verbe au subjonctif)

exemple : Il est hors de question de payer plus cher!
                   avec pronom : Il en est hors de question! (le "de" qui précède "question" provient de la locution "hors de")
                   Il est hors de question que tu ailles dormir chez ton ami ce soir!

"hors de question" peut aussi être utilisé avec "c'est":

 "C'est hors de question." Cette formule n'accepte pas de complément supplémentaire, on ne peut pas utiliser "de" ou "que" après (dans ce cas-là, il faut à la place utiliser le sujet "il") 

Elle ne peut pas non plus être utilisée avec "pas question".


NB. la tournure "il en est hors de question" est de plus en plus utilisée, mais pas acceptée par tout le monde. (voir le commentaire en bas de page)

Remarquez enfin que le sujet "il" de ces tournures: "il n'est pas question...", "il est hors de question..." est un sujet impersonnel.



 

 

Exercice :
Répondez en utilisant : « 
Il n’est pas question de… / Il est hors de question de… » :

-          Patron, est-ce que je pourrais avoir une augmentation de salaire, s’il vous plaît ?
 

_____________________________________________________________________________________________________
      

-          Nous allons perdre contre Obama. Nous devrions abandonner.

_____________________________________________________________________________________________________
 

-          Est-ce que je peux avoir une autre part de dessert, s'il vous plaît?

_____________________________________________________________________________________________________
 

-          Je voudrais changer de voiture. Qu'est-ce que tu en penses?

              _____________________________________________________________________________________________________

-          Est-ce que tu veux m'épouser?

                _____________________________________________________________________________________________________

-          Pour les vacances, nous pourrions partir en Egypte, non?

_____________________________________________________________________________________________________

 

 

 Lire aussi :

Pas question / pas DE question

 


Retour au sommaire

Repost 0
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 09:58

Les expressions "faire envie", "donner envie" et  "avoir envie" ont suffisamment de similitudes pour déstabiliser nos chers apprenants. Pourtant, elles ne sont pas interchangeables; elles expriment des idées sensiblement différentes. Et leurs constructions grammaticales diffèrent en un certain nombre de points.

Ainsi:

"faire envie" : dans cette expression, le sujet est l'élément qui fait envie. La personne présente subit l'action et se retrouve donc en Complément d'Objet Indirect (COI). Dans cette expression est sous-entendu l'idée que l'agent en COI désire, veut, ce qui est exprimé en sujet.

construction
: Quelque chose fait envie à quelqu'un.      
exemple : Cette pomme me fait envie.                
(sous-entendu: je veux l'avoir, je la désire (pour la manger))

attention à la variante : Quelqu'un fait envie à quelqu'un avec quelque chose. dans cette phrase, ce qui est désiré par le COI se situe après le "avec" et est possédé par le sujet. Cela peut exprimer alors l'idée que le COI veut ressembler au sujet, faire pareil ou obtenir la même chose pour la raison exprimée
exemple : Tu me fais envie avec ta pomme.
(la pomme que le sujet mange donne envie de manger une pomme au COI. Notons qu'ici l'envie est nécessaire liée de prêt à l'objet évoqué, ce qui ne sera pas le cas dans l'expression suivante).


"donner envie" : dans cette expression, on retrouve la construction de la précédente, à la différence que l'on doit ajouter la précision de l'action qui est ainsi inspirée : " donner envie de faire quelque chose". Ici, il ne s'agit donc pas d'un désir de ce qui est exprimé en sujet. L'agent n'a pas nécessairement la volonté de s'approprier le sujet. Seulement, ce qui est exprimé en sujet produit une inspiration à l'agent (toujours en COI) pour faire autre chose, que l'on doit alors exprimer.

construction : Quelque chose donne envie à quelqu'un de faire quelque chose
exemple : Ce beau temps me donne envie de me baigner.
(le beau temps est l'élément qui va produire l'envie de faire l'action de se baigner chez la personne)


"avoir envie" : dans cette expression, le sujet est celui qui ressent le sentiment de l'envie. La construction est donc fondamentalement différente des deux premières. Ici, rien n'indique la raison de l'envie. En revanche, la phrase doit nécessairement préciser de quelle envie il s'agit.

construction : Quelqu'un a envie de faire quelque chose.
exemple : j'ai envie de manger une pomme.             
(on ignore pourquoi, mais on sait ce qu'il veut faire)

 Exercice : Complétez avec les conjugaisons de  « faire », « donner » ou « avoir » :

1- Te voir manger une glace me                           envie d’en manger une aussi.

2- Cette glace me                    vraiment envie.

3-  Il fait chaud, j                        envie de manger une glace.

4- Ils ________ envie de partir en vacances.

5- Ces plages de sable fin ____________ envie de partir sur les îles.

6- Il me ___________ envie avec ses bonnes notes. J’aimerais bien moi aussi réussir comme lui.

7- Toutes ces choses grasses me _____________ envie de vomir.

8- Tu _________ vraiment envie de rester enfermé dans ta chambre toute la journée?


   



 

 Réponses à l'exercice :

1- donne ; 2- fait ; 3- ai ; 4- ont ; 5- donnent ; 6- fait ; 7- donnent ; 8- as




 Lire aussi :
le verbe rendre et la conséquence
Savoir - Connaître
critiquer et avoir des critiques
Etre convaincu
Il suffit de ...
De jour en jour, jour après jour, au jour le jour
voir/voire
pas question - hors de question






Retour au sommaire
Repost 0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 16:43

Voilà une distinction grammaticale qu'il n'est pas bien difficile à faire. Pourtant, le sens de "voire" est particulièrement obscur pour certain de nos apprenants. Rien de tel alors que de leur donner des contextes d'utilisation et de leur montrer quelques exemples.

Nous avons d'un côté le verbe "voir".
exemple: je ne vois pas de difficulté.

et de l'autre côté "voire" qui est un adverbe qui signifie "et même". Il exprime une idée d'insistance, d'amplification sensible d'une situation (l'élément ajouté après "voire" doit être tout de même proche de ce qui est dit avant).
exemple: L'avion sera en retard d'une heure, voire (même) de deux (heures).
attention, on ne peut pas dire : l'avion sera en retard d'une heure, voire même de dix. L'écart ainsi formulé est trop grand et l'adverbe "voire" ne convient plus.

NB: l'utilisation de "même" avec "voire" est fréquente.




Exercice d'application : Répondez aux phrases en utilisant "voire":


-         
Il y a combien d’habitants à Paris ?

                                                                                                                                                       


-         
Dans combien de temps pensez-vous aller en France ?

                                                                                                                                                       


-         
Vous avez combien de livres chez vous ?

                                                                                                                                                       

 
             -          Vous pensez étudier le français pendant combien de temps ?

                                                                                                                                                         


-         
Vous savez combien d’argent peut gagner le président français tous les mois ?

                                                                                                                                                         


-         
Une chienne peut avoir combien de bébés en même temps ?

                                                                                                                                                          

 

 

 

 

 

4911891693_208a4009e1.jpg

  

 

 Lire aussi :

Censé ou sensé ?

s'est/c'est, ses/ces ou sais/sait

leur ou leurs, comment accorder?

Savoir - Connaître

Je doute que / je pense que

De jour en jour, jour après jour, au jour le jour

donner / avoir / faire... envie

 

 


Retour au sommaire

Repost 0
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 15:55


Les expressions avec le mot "jour" ne sont pas toujours faciles à distinguer pour des non-natifs du français.  Nous proposons ici une courte explication et un exercice d'application pour s’entraîner à faire la distinction.

 

"Au jour le jour" exprime l’idée que la chose se passe en temps réel, au fil de l’action, dans le présent, sans aucun souci ou préoccupation de l’avenir.
exemple: Il vit au jour le jour (sans se soucier du lendemain).

 

"Jour après jour" exprime une idée de continuité, de progression lente mais régulière et irréversible.
exemple: Jour après jour, la vie continue (doucement, malgré tout ou heureusement).

 

"De jour en jour" exprime une idée de progression rapide.
exemple: Les travaux avancent de jour en jour, nous pensons finir bientôt (on voit la construction se réaliser, les changements sont notables et la fin approche).


 

NB: les expressions "jour après jour" et "de jour en jour" peuvent être possibles dans les mêmes phrases, c'est alors l'idée de progression lente ou rapide qui déterminera si l'une est plus adaptée que l'autre.




 Exercice d'application : complétez avec les expressions : "au jour le jour", "jour après jour" ou "de jour en jour":

Il n’aime pas faire de projets, il vit                                                   .

- Les travaux avancent                                                            . Nous pensons finir bientôt.

-                                                    la ville s’agrandit. Sa réputation et son cadre agréable attirent des personnes de tous les horizons.

-  Il travaille à l’aéroport Charles de Gaulle à Paris.                                         il voit des voyageurs du monde entier.

 

- Il ne prend jamais d’avance dans son travail, il travaille toujours                                                         .



-                                              , quoi qu’il arrive, le boulanger se lève pétrir le pain à 4h du matin.


- Depuis que nous avons trouvé de l’or dans la rivière, nous voyons grandir la ville                                         .

- Manger                                                  de la nourriture grasse est très mauvais pour la santé.

- Les artistes font tout                                                          , ils ne pensent jamais au lendemain.

- Suivez les informations                                            sur les événements en Chine, n’attendez pas demain !


                                          vivre sans abri, c’est difficile.



- Le coût de la vie augmente                                                         .

 

 

 

vivre au jour le jour

Repost 0